Un étrange nuage s’est (re)formé dans l’atmosphère de Mars

Mars est parfois en proie à des phénomènes surprenants, et c’est précisément le cas ici puisqu’un nuage de forme oblongue s’est formé dans l’hémisphère sud de la planète rouge.

Beaucoup de gens pensent, à tort, que Mars est dépourvue d’atmosphère. En réalité, la planète rouge est bel et bien entourée d’une couche de gaz, mais cette dernière est beaucoup plus ténue que sur notre planète et la pression moyenne relevée est ainsi de 600 Pa, soit une pression cent soixante-dix fois inférieure à celle de la planète bleue.

Le nuage de Mars s'est reformé

Crédits : ESA/GCP/UPV/EHU Bilbao

Cela fait maintenant plusieurs décennies que nous connaissons l’existence de l’atmosphère martienne, mais les recherches se sont intensifiées avec la détection de méthane.

Quand un nuage apparaît dans l’atmosphère de Mars

En 2019, des chercheurs ont en effet repéré des traces de méthane dans l’atmosphère de la planète. La nouvelle avait rapidement fait le tour du globe, ce qui n’a au final rien de très surprenant. Si le méthane peut résulter d’un processus géophysique, il laisse également augurer la possibilité de l’existence d’une forme de vie martienne.

Mais le méthane n’est pas le seul phénomène intriguant à mettre sur le compte de Mars. Cela vaut aussi plusieurs années qu’un nuage de forme oblongue apparaît de temps en temps dans l’hémisphère sud de la planète.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce nuage ne résulte pas d’une quelconque activité volcanique.

D’après les relevés effectués par les sondes présentes dans l’orbite martienne, il se composerait principalement de glace d’eau. Il y a plus intéressant cependant, car les chercheurs ont également réussi à percer le mystère de sa formation et nous savons donc que ce nuage se forme grâce à un flux d’air influencé par la pente d’un volcan de la région.

À lire aussi : Curiosity a passé son week-end à photographier une pierre étrange sur Mars

Un nuage qui revient régulièrement

Mieux encore, ce nuage respecterait une certaine régularité et il se formerait ainsi chaque année martienne autour du solstice sud, avec un cycle s’étendant sur 80 jours. Soit tous les 687 jours, puisqu’un sol (journée martienne) est un peu plus long qu’une journée terrestre.

Si l’on en croit les relevés effectués par Mars Express, alors ce nuage martien se serait formé le 17 juillet dernier et il atteindrait environ 1 800 km de long. Et figurez-vous qu’il a même son petit nom. Il a été baptisé Arsia Mons Elongated Cloud, ou AMEC pour les intimes.

En revanche, il reste encore quelques inconnues dans l’équation et les scientifiques ne comprennent pas encore pourquoi cet étrange nuage ne se forme que tôt le matin.

À lire aussi : Pour atteindre Mars, il faudra peut-être passé par Vénus

Mots-clés mars