Un étudiant a créé un soutien-gorge capable de détecter le cancer du sein

Julian Rios Cantu a tout juste 18 ans, mais cela ne l’empêche pas de faire la une de tous les médias anglosaxons depuis le début de la semaine. Originaire du Mexique, ce lycéen pas comme les autres a en effet développé un soutien-gorge capable de détecter le cancer du sein.

Julian n’a pas commencé à travailler sur cet appareil par hasard. La mère de l’étudiant a elle-même été frappée par la maladie et cette dernière lui a d’ailleurs coûté ses deux seins.

Soutien George

Un étudiant mexicain a créé un soutien-gorge capable de détecter la présence de tumeurs.

Frappé par l’extrême violence de cette terrible maladie, notre lycéen a alors commencé à travailler dans le plus grand secret sur son soutien-gorge.

Julian a été confronté à la maladie à travers sa mère

Le cancer du sein touche des milliers de femmes chaque année. Relativement courante, la maladie peut toutefois être facilement soignée si le diagnostic est fait rapidement. Dans ce contexte, il est recommandé aux femmes de procéder à des mammographies régulières, mais également d’effectuer des auto-examens mensuels.

Ces derniers permettent en effet de détecter la présence d’une modification anormale au niveau de la poitrine, comme des boules, des rides cutanées ou même un écoulement du mamelon.

Toutefois, peu de femmes procèdent à ces examens et c’est précisément ce qui a poussé notre étudiant à travailler sur ce surprenant appareil.

Des capteurs capables de détecter les tumeurs

EVA, c’est son nom, ressemble à n’importe quel soutien-gorge, mais il embarque en plus deux cents capteurs capables de cartographier la surface de la poitrine. Couplé à des capteurs extrêmement sensibles, il est donc capable de dresser la carte de la poitrine de sa porteuse et de surveiller tous les changements de température, de taille ou même de poids.

En prime, grâce à son capteur de température, l’appareil peut aussi détecter les circulations sanguines anormales et déterminer ainsi si une tumeur se cache à l’intérieur du sein.

Julian a présenté son invention au Student Entrepreneur Awards (GSEA) un peu plus tôt dans le mois et cette dernière a rencontré un franc succès auprès des personnes présentes sur place. Ce n’est même rien de le dire puisque notre étudiant a touché une prime de 20 000 $ afin de pouvoir poursuivre ses recherches et commercialiser son produit.

Mots-clés médecinesanté