Un étudiant a trouvé une manière peu coûteuse de dessaler l’eau de mer

Chaitanya Karamchedu fait beaucoup parler de lui en ce moment et cela n’a rien de surprenant, car il a trouvé une manière peu coûteuse de dessaler l’eau de mer. Son invention a remporté plusieurs prix.

Environ une personne sur huit n’a pas accès à l’eau potable. Le plus ironique, dans l’histoire, c’est que la Terre est recouverte à 70 % d’eau. Toutefois, cette eau est salée et elle ne peut donc pas être directement consommée. Il existe des méthodes pour la dessaler, mais ces dernières sont extrêmement coûteuses et difficiles à mettre en place.

Eau Dessalée

Un étudiant a trouvé un moyen de dessaler l’eau de mer à moindre coût.

Chaitanya Karamchedu, un étudiant de l’École Supérieure des Jésuites, s’est découvert une véritable passion pour ce domaine d’étude.

Il a développé un polymère capable d’absorber l’eau salée

En fouinant dans diverses études scientifiques, notre ami a réalisé que l’eau de mer n’était pas complètement saturée avec du sel. En réalité, seuls 10 % des molécules d’eau sont physiquement attachées à des molécules de sel. Plutôt que de chercher à casser ces chaînes, Chaitanya a préféré s’intéresser aux 90 % des molécules restantes.

Il s’est donc remonté les manches et il a commencé à travailler sur un polymère capable d’absorber les molécules de sel présentes dans l’eau.

Les premiers essais ont été plutôt concluants. Chaintanya a donc présenté son invention à plusieurs concours et notamment à la Foire Scientifique Internationale d’Intel. Elle a rencontré un franc succès et elle a permis à l’étudiant de remporter un prix de 10 000 dollars.

Galvanisé par ce succès, il a remis le couvert un peu plus tard en présentant son polymère à un concours organisé par le célèbre MIT, le Techcon. Une fois encore, son invention a été saluée par les jurés et elle a ainsi remporté la deuxième place de la compétition.

Chaintanya compte aussi en découdre avec le cancer

Et maintenant ? Il compte utiliser ces gains pour financer ses recherches. Il n’a d’ailleurs pas l’intention de se limiter à l’eau potable.

Chaintanya travaille en effet sur un nouveau projet visant à tuer les cellules cancéreuses de l’intérieur. Comme il le dit lui-même, certains problèmes ont l’air d’être impossibles à résoudre, mais ils ne le sont pas. Aucun ne l’est, en réalité. De son point de vue, c’est en pensant que les choses sont impossibles qu’elles finissent par le devenir.

Cette philosophie, notre étudiant a décidé de la mettre au service des autres. Il souhaite en effet faire une différence et montrer par la même occasion que la science peut avoir un véritable impact sur la vie des gens.

Mots-clés insolite