Un européen sur dix utilise un produit Apple pour surfer sur le web

AT Internet vient tout juste de publier une analyse des systèmes d’exploitation utilisés par les internautes de 23 pays européens sur pas moins de 15.500 sites sélectionnés et nul doute que les résultats dévoilés risquent d’alimenter bien des conversations. En effet, selon cette étude, un européen sur dix a utilisé un produit Apple pour surfer sur le web en avril 2011. Soit une progression de 42 % en un an. Autant dire que du côté de Cupertino, on risque de sabrer le champagne et on aurait bien tort de s’en priver.

Précisons tout-de-même que ces chiffres concernent à la fois iOS et Mac OS. Sachant que les ventes d’iPhone, d’iPod Touch et d’iPad se portent très bien, on comprend donc l’origine de cette évolution. Nous sommes en effet de plus en plus nombreux à surfer sur le web depuis nos mobiles et depuis nos ardoises numériques et ces nouveaux usages ont bien évidemment un impact fort sur les fréquentations des sites. Rien que sur la Fredzone, et toujours au mois d’avril, vous avez été ainsi 20 % à lire mes articles depuis un Mac ou depuis une iDevice. Et si nous demandons à d’autres blogueurs de fouiner un peu dans leur Google Analytics, nul doute qu’ils devraient trouver globalement les mêmes chiffres.

Cela étant dit, précisons tout-de-même que la concurrence se porte assez bien elle aussi. Toujours selon la même étude, environ 88,4 % des visites sont réalisées depuis un ordinateur tournant sur l’un des systèmes d’exploitation de Microsoft. Des chiffres éloquents, certes, mais il faut savoir que la firme de Redmond est en net recul puisque les produits de la firme avaient totalisé 91,9 % des visites européennes en 2010. Toujours sur la Fredzone et toujours sur la même période, les utilisateurs sous Windows ne représentent que 74,87 % de mon trafic total.

Reste bien évidemment Linux (0,9 %) et les machines tournants sous Google Android (0,5 %) qui semblent avoir un peu de mal à trouver leur place en Europe. Sur la Fredzone, ce n’est guère mieux puisque nos amis linuxiens ne représentent que 3,72 % de mes visiteurs, contre 1,10 % pour Google Android. Bon, cela dit, il faut avouer que je traite peut-être moins de leur actualité donc ceci explique sans doute cela. Nul doute que sur des sites et des blogs spécialisés, nous amis adeptes du libre doivent sans doute se rattraper très largement.

Et justement, c’est un peu le gros défaut de cette étude : on ne connaît pas la liste des sites qui ont été retenus pour l’analyse. Dans ce contexte, et sans remettre forcément en cause la méthodologie de ce cabinet d’étude, il vaut mieux rester très prudent et ne pas forcément prendre ces résultats au pied de la lettre. Ah et sinon, si vous vous intéressez au marché de la publicité en ligne, vous pourrez trouver une analyse dédiée à cette adresse.

Merci à Lionel pour l’info.

Mots-clés statistiquesweb