Un Français a été condamné à deux ans de prison pour Revenge Porn

La France ne plaisante pas avec le Revenge Porn et c’est précisément ce que prouve cette étonnante histoire. Un homme de 40 ans originaire de Guyancourt dans les Yvelines vient en effet d’être condamné à deux ans de prison pour avoir publié des photos dénudées de son ancienne maîtresse sur Facebook. Il n’avait d’ailleurs pas fait les choses à moitié.

L’affaire trouve ses origines en 2015. La victime souhaitant donner une seconde change à son mariage, elle décide de mettre un terme définitif à la relation adultère qu’elle entretient avec le prévenu.

Revenge Porn France

Un homme résidant dans les Yvelines a été condamné à deux ans de prison pour Revenge Porn.

Blessé dans son amour-propre, l’homme décide alors de créer plusieurs comptes sur Facebook au nom de son ex-maîtresse, de ses enfants et de son frère décédé.

Il a créé de faux comptes pour diffuser les photos de la victime

Il les utilise ensuite pour partager des dizaines de photos présentant la femme dans son plus simple appareil, des photos prises durant leurs ébats et accompagnées de nombreux commentaires vulgaires.

Pour toucher le plus de monde possible, l’homme prend soin d’adresser ces photos à tout l’entourage de son ancienne amie. Son mari, bien sûr, mais également sa famille, ses collègues de bureau et les parents d’élèves de l’établissement où sont scolarisés les enfants de la femme.

Cette dernière reçoit très vite de nombreux appels. Elle se rend sur Facebook et elle tombe sur ces publications. Choquée, en panique, elle fonce directement vers le commissariat du coin et elle dépose alors plainte pour usurpation d’identité.

Elle évoque alors son ancien amant et elle explique absolument toute l’histoire aux policiers.

Deux ans de prison, dont six mois avec sursis

Ces derniers convoquent le suspect quelques jours plus tard. En arrivant sur les lieux, l’homme commence par tout nier en bloc. La police ouvre une enquête dans la foulée et elle finit rapidement par remonter jusqu’à lui.

L’amant est passé devant le tribunal de Versailles en fin de semaine dernière. Face aux accusations et aux preuves avancées, il a craqué et il a fini par passer aux aveux. Il a alors expliqué qu’il était fou amoureux de la victime et qu’il n’a pas supporté la rupture.

En parallèle, il a également déclaré qu’il n’était pas seul et que des amis proches l’ont poussé à partager ces images, sans pour autant les nommer.

La victime était présente elle aussi. En larme, elle a raconté son histoire et elle a ainsi expliqué que son mari et ses enfants avaient fini par la quitter et par partir en province suite à la publication de ces photos. Elle a aussi indiqué qu’elle avait failli perdre son emploi.

L’homme a bien tenté de se justifier, mais ses arguments n’ont visiblement pas impressionné le tribunal correctionnel de Versailles. Il a effectivement été condamné à une peine de deux ans d’emprisonnement, dont six mois avec sursis. Le psychiatre qui l’a examiné l’a décrit comme un être à la fois pervers et manipulateur.

Mots-clés justicerevenge porn