Un fugitif chinois en fuite depuis 17 ans a été arrêté grâce à un drone

La technologie ne cesse de nous surprendre avec toutes les tâches qu’elle est maintenant capable d’effectuer. Par exemple, il est maintenant plus facile pour les forces de l’ordre de faire leur travail de surveillance et de reconnaissance en utilisant des drones.

Récemment, un de ces appareils technologiques a pu aider des policiers à retrouver un fuyard.

Crédits Pixabay

Song Jiang avait été emprisonné pour trafic de femmes et d’enfants. En 2002, Song Jiang, qui est maintenant âgé de 63 ans, s’est enfui d’un camp de prisonniers. Bien que la police ait fait tout son possible afin de le retrouver, Song est demeuré introuvable pendant 17 ans.

Il y a quelque temps, un drone a découvert des traces suspectes dans les montagnes qui se trouvent non loin de la ville natale de Song, dans la province de Yunnan. Cela a ensuite permis aux autorités de mettre enfin la main sur le fugitif.

En fuite depuis 17 ans

Selon les informations, le drone était en train d’effectuer une surveillance aérienne dans la zone où Song était caché quand il a noté quelque chose d’étrange. Il s’agissait en fait d’une plaque en acier dont la couleur bleue était bien distincte de celle des arbres de la forêt. Une inspection plus approfondie a révélé que la plaque en question servait à recouvrir une grotte qui avait des déchets d’origine humaine éparpillés tout autour.

Afin de découvrir ce qu’il en était réellement, la police a décidé de se rendre sur place. Les agents ont marché plus d’une heure à travers la forêt, et une fois arrivés, ils ont trouvé le fugitif caché à l’intérieur de la grotte.

Les conséquences de l’évasion

Les années que Song a passées à fuir la police ne semblaient pas être faciles pour lui. Selon la police de Yongshan, il a été trouvé dans un état déplorable, avec les cheveux gris et incapable de communiquer à cause de ses nombreuses années d’isolement.

L’homme vivait dans de très mauvaises conditions. La grotte où il se cachait n’avait qu’une surface de deux mètres carrés environ. Des marches permettaient d’accéder à l’intérieur de la grotte où un lit de fortune était la seule pièce d’ameublement. Song a expliqué à la police qu’il avait survécu en récupérant l’eau d’un ruisseau qui se trouve non loin de là à l’aide de bouteilles en plastique.

Après avoir avoué qu’il s’était effectivement évadé du camp de prisonniers, Song a été remis derrière les barreaux.