Un homme a été arrêté à Dubaï à cause d’une publication Facebook

Scott Richard a 42 ans et il est originaire du Royaume-Uni. Afin de souffler un peu et de changer d’air, il a décidé de poser ses valises un moment à Dubaï, la ville la plus importante des Emirats Arabes Unis. Il aurait mieux fait de s’abstenir. Des agents de police locaux l’ont en effet arrêté suite à la publication d’un simple statut sur Facebook.

Dubaï est une ville assez particulière. Fondée au 18ème siècle, elle n’avait rien de la grandeur que nous lui connaissons à présent. En réalité, il s’agissait davantage d’un village isolé vivant du commerce de la pêche aux perles.

Facebook Dubai

Un homme risque de passer pas mal d’années derrière les barreaux à cause d’une simple publication Facebook.

Les choses ont beaucoup changé depuis et si Dubaï n’est pas la capitale des Emirats Arabes Unis, elle est tout de même la ville la plus connue de la région.

Dubaï, la ville de la démesure

Et cela n’a de surprenant compte tenu de la démesure dont elle fait preuve.

Dubaï est effectivement devenu une ville très riche, une ville qui fait la part belle au commerce, bien sûr, mais aussi au tourisme et aux nouvelles technologies. Elle est même considérée par beaucoup de gens comme une des villes les plus branchées du pays.

Il faut croire que ce n’est pas tout à fait le cas et c’est précisément ce que prouve cette histoire.

Scott Richard était donc en visite dans le pays et il est tombé sur une campagne de crowdfunding gérée par un organisme de bienfaisance américain en explorant la toile. Une campagne visant à acheter des couvertures et d’autres articles de première nécessité pour les réfugiés venant d’Afghanistan.

Cette campagne l’a visiblement beaucoup touché car il a choisi de la partager sur Facebook afin de la porter à la connaissance de ses amis et de ses contacts. Un acte plutôt bénin, donc.

Il risque de passer pas mal de temps en prison pour une simple publication Facebook

Oui mais voilà, la loi est assez stricte dans les Emirats Arabes Unis et elle interdit notamment les dons ou… la publicité pour des organismes de bienfaisance n’étant pas enregistrés dans le pays. Pour faire la promotion de cette campagne en toute légalité, Scott aurait donc du demander l’approbation écrite du gouvernement du pays, ce qu’il n’a évidemment pas fait.

Résultat des courses, des policiers locaux sont venus le cueillir à l’hôtel pour l’emmener en détention. Pour ne rien arranger, Scott Richard a travaillé à Dubaï comme conseiller en développement économique et il risque par conséquent un an de prison et une amende de 100 000 dirhams, soit quelque chose comme 23 000 €.

Et ça, c’est dans le meilleur des cas bien entendu car il peut s’écouler des mois, voire même des années, avant qu’il ne soit officiellement inculpé.

Moralité, si vous avez l’intention de vous rendre à Dubaï prochainement, il sera préférable de faire très attention à ce que vous partagez sur les réseaux sociaux.

Mots-clés facebookweb