Un homme a sauvé la vie de son poisson rouge handicapé en lui construisant un « fauteuil roulant »

Nombreuses sont les personnes ayant un ou plusieurs animaux de compagnie chez eux, que ce soit pour éviter la solitude ou juste par amour des animaux. Si certains ont une préférence pour les animaux à poils comme les chiens et les chats, d’autres préfèrent les animaux plus petits comme les poissons rouges par exemple.

Avoir un animal de compagnie nécessite cependant une sorte d’engagement. D’ailleurs, prendre soin de son compagnon montre à quel point on tient à lui.

Crédits Pixabay

Pour le créateur de mode coréen Henri Kim, son affection pour son poisson rouge l’a poussé à lui fabriquer un « fauteuil roulant » sur mesure pour qu’il puisse nager correctement malgré son handicap.

Le poisson rouge de Kim est en fait touché par la maladie de la vessie natatoire, une maladie qui peut tuer les poissons en peu de temps.

Qu’est-ce que la maladie de la vessie natatoire ?

Selon les informations, les poissons souffrant de la maladie de la vessie natatoire peuvent mourir en seulement deux mois. Appelée aussi trouble de la vessie natatoire, cette maladie affecte la capacité des poissons à contrôler leur direction et leur niveau de flottaison. Cette condition se rencontre le plus souvent chez les poissons d’aquarium.

Le problème vient en fait du dysfonctionnement de la vessie natatoire du poisson, un organe interne qui lui permet de se mouvoir et de flotter à la profondeur qu’il veut. Le dysfonctionnement de cet organe peut être causé par la présence de parasites intestinaux ou par une constipation suite à une suralimentation.

Le « fauteuil roulant », une des solutions possibles

Jusqu’à présent, on connaît peu de traitements pour soigner la maladie de la vessie natatoire chez les poissons. Une des possibilités consiste à donner des petits pois au poisson infecté. Son efficacité n’a pas encore été confirmée, mais il semblerait qu’on puisse obtenir des résultats en quelques heures.

Une autre méthode consiste à laisser un chirurgien spécialisé placer une petite pierre dans la vessie du poisson pour ajuster sa flottabilité. Cette option risque cependant de coûter assez cher.

Le fauteuil roulant ou plutôt flottant de Kim permet à son poisson de se tenir à flot dans le bon sens. Grâce à ce petit appareil, le poisson rouge a réussi à vivre beaucoup plus longtemps que prévu puisqu’il est encore en vie cinq mois après le début de la maladie.  On peut ainsi dire que c’est l’une des meilleures options possible pour un poisson infecté par cette maladie, car elle est à la fois efficace et peu coûteuse.

Reste à savoir si Kim souhaite commercialiser son invention ou du moins fournir les différentes étapes de sa fabrication.

Mots-clés poisson