Un homme a tenté d’utiliser une Tesla pour miner de la cryptomonnaie

Construire un engin de cryptomonnaie qui sert aussi de chauffage est une idée de génie. Un inventeur a amené le concept de cette exploitation à un tout autre niveau. Un propriétaire très créatif de voiture Tesla a réussi à installer une plateforme de minage dans le coffre de son Model S. Toute l’électricité nécessaire au fonctionnement de la plateforme provient donc des batteries du véhicule.

L’installation excentrique est devenue virale après que l’inventeur ait publié des photos dans le groupe Facebook, Tesla Owners Worldwide.

Tesla

L’idée lui est apparemment venue d’un autre membre du groupe. Celui-ci a notamment suggéré en plaisantant d’utiliser l’énergie de la voiture pour faire fonctionner le rig de minage.

Une Tesla pour miner de la cryptomonnaie

Idée de génie ou simple distraction, que signifie cette installation audacieuse pour les personnes concernées par la cryptomonnaie ?

L’action du minage se réfère au processus de résolution de séries de puzzles cryptographiques afin de vérifier les transactions sur les blocs de réseau. L’un des problèmes communs à l’industrie est qu’elle nécessite une quantité importante d’énergie pour les calculs.

Cela entraîne, notamment, des factures d’électricité plus élevées.

Pour cette raison, les adeptes de la chose sont constamment à la recherche de solutions plus pratiques et plus rentables. En fait, c’est précisément de ce besoin qu’est née l’idée d’installer un mineur de cryptomonnaie dans le coffre d’une Tesla.

De l’idée à la réalisation

A en juger les images publiées sur Facebook, l’installation en question utilise plusieurs GPU pour résoudre des énigmes. Cela signifie qu’elle pourrait exploiter des cryptodevises comme l’Ethereum. L’instrument n’est cependant pas adapté à l’extraction de cryptomonnaie, étant donné que des puces informatiques spécialisées ou des ASIC sont nécessaires pour cette opération.

Pourtant, comme le soulignent les spécialistes, mettre un rig de minage dans une Tesla n’est peut-être pas la meilleure idée. Selon leurs calculs, le revenu mensuel que l’on peut générer en utilisant l’appareil grâce au véhicule est à peu près égal au bail mensuel moyen pour un Tesla Model S. Cela signifie que le cryptographe finira par rentabiliser la Tesla, à condition de le faire fonctionner 24h/24 et 7j/7 pendant plusieurs années.

L’esquisse d’un mineur qui fonctionnerait grâce à l’énergie d’une voiture reste donc une bonne idée, même si cela est peu rentable dans sa réalisation.

Mots-clés cryptomonnaietesla