Un homme infecté par une bactérie mangeuse de chair après avoir mangé des huîtres

Dans l’Indiana, un homme a été infecté par une bactérie mangeuse de chair après avoir mangé des huîtres crues. Il a passé plusieurs semaines à l’hôpital, où il a subi une intervention d’urgence.

Patrick Baker a une cinquante d’années et il habite à Anderson, dans l’état de l’Indiana. Comme des millions d’autres personnes à travers le monde, il a un penchant pour les huîtres crues. Un jour, en allant faire ses courses dans un supermarché, il en a donc acheté. Il les a mangées le soir même.

Des huîtres et du vinaigre
Photo by Louis Mornaud on Unsplash

Quelques jours ont passé et la situation a pris une tournure inattendue.

Il a contracté une bactérie après avoir mangé des huîtres

Patrick a en effet commencé à ressentir des symptômes proches de ceux de la grippe, mais il a aussi vu apparaître des cloques violettes au niveau de ses deux membres inférieurs.

Comme le rapporte le Herald Bulletin, il a immédiatement réalisé que quelque chose n’allait pas. Après un rapide diagnostic, il a donc été transporté à l’hôpital pour y subir une batterie d’analyses. Les médecins présents sur place lui ont alors diagnostiqué une fasciite nécrosante, soit une infection bactérienne grave.

Une infection provoquée par une bactérie mangeuse de chairs baptisée Vibrio vulnificus.

A lire aussi : Etats-Unis : une mystérieuse bactérie venant d’Asie du sud a infecté un quatrième patient

Une bactérie assez courante

Cette bactérie est relativement courante. Elle vit principalement dans les eaux côtières et elle est très présente lorsque l’eau se réchauffe, soit entre mai et octobre. En règle générale, elle se transmet par absorption et elle peut être contractée en ingérant des mollusques vivant dans les mêmes eaux, des mollusques n’ayant pas été suffisamment cuits. Ce qui est bien entendu le cas des huîtres.

Fort heureusement pour Patrick, le diagnostic a été posé rapidement et il a donc immédiatement subi une intervention au niveau des jambes.

Les chirurgiens l’ont ainsi incisé pour retirer tous les tissus morts et traiter l’infection. Il faut tout de même signaler que les cas d’infection à cette bactérie sont assez courants. La plupart du temps, ils se manifestent par des diarrhées ou des vomissements et les malades atteints se rétablissent en quelques jours seulement.

A lire aussi : Des bactéries arrivent même à (sur)vivre dans du béton

Trois semaines sous assistance respiratoire

Dans certains cas, il peut cependant arriver que la bactérie parvienne à atteindre les chairs, provoquant par la même occasion des lésions et de graves infections. Et parfois, cela peut finir par des amputations ou la mort.

Autre point qui a son importance, comme l’explique le CDC, les personnes qui ont un système immunitaire affaibli ou qui souffrent d’une maladie chronique du foie sont plus exposées. Dans le cas de Patrick, ce dernier a passé pas moins de trois semaines sous assistance respiratoire. Et il n’est pas encore dit qu’il réchappe à l’amputation.