Un iceberg plus grand que New York est en train de se détacher de l’Antarctique

Un iceberg deux fois plus grand que la ville de New York est sur le point de rompre avec l’Antarctique. Ce phénomène menace la stabilité de Brunt, la banquise où des scientifiques vivent et travaillent depuis les années cinquante. Apparue en octobre 2016, une énorme fissure s’étend à environ quatre kilomètres par an. À présent, il ne reste plus que trois kilomètres avant que le bloc de glace de mille sept cents kilomètres carrés ne se détache complètement du continent.

Stef Lhermitte, un expert en télédétection par satellite à la TU Delft, surveillait de près la progression de la fissure appelée « gouffre 1 ».

Lac subglaciaire

Un nouveau lac subglaciaire a été découvert en Antarctique.

« C’est difficile à prévoir, mais cela arrivera. Il est difficile de faire une estimation, car cette distance pourrait prendre un an ou quelques jours, selon la montée de la température », a-t-il déclaré.

D’après la NASA, ce sera le plus gros morceau à quitter le plateau depuis 1915. C’est une menace particulière pour la station Halley de la British Antarctic Survey. Tout au long de l’année, les scientifiques y effectuent des recherches atmosphériques et géologiques.

La station n’est plus opérationnelle en hiver

Depuis sa création, dans les années cinquante, la station de recherche a été modifiée à plusieurs reprises. Elle a été déplacée suivant les circonstances géographiques. Comme elle se trouve à proximité de la fissure, les scientifiques qui y travaillent surveillent de près l’avancement du processus.

Même si la glace se détache vers le nord, la station a été fermée deux fois de suite. Les chercheurs sont obligés d’annuler les travaux en hiver, à cause de la « situation complexe et imprévisible de la glace ». Par précaution la base antarctique « Halley VI. » a été remorquée loin de la fissure, si jamais elle vient du « mauvais côté ».

« La station fonctionnera uniquement en été jusqu’à ce Brunt soit à nouveau en sécurité. Au cas où la banquise se fracturait, les membres de l’équipage seront transportés, rapidement, en navire ou par avion », a déclaré Layla Batchellier, directrice des communications de BAS.

« Pour évaluer la probabilité d’un changement sismique soudain sur la glace, les scientifiques ont déployé une série d’instruments. Ils les utilisent pour surveiller toute modification pouvant affecter la station. Mais, aucune n’a été constatée », a-t-elle ajouté.

Un événement à la fois inquiétant et significatif

Les images-satellites de Brunt, publiées par la NASA, révèlent la progression d’une série de fissures dans l’axe est-ouest et nord-sud. Ces événements, aussi spectaculaires soient-ils, ne sont pourtant pas nouveaux dans cette partie du continent. Toutefois, ils sont à la fois significatifs et inquiétants.

Brunt est actuellement la plus vaste banquise jamais enregistrée. Évidemment, d’autres détachements importants viendront et le sort qui attend le plateau pourrait être effroyable.

Mots-clés antarctique