Un implant cérébral pour voir sans yeux ?

Des chercheurs espagnols ont trouvé le moyen de permettre à une personne aveugle de voir grâce à un implant cérébral. Le système consiste à stimuler directement le cortex visuel du cerveau.

Selon les informations, le système utilise une « rétine artificielle » attachée à une paire de lunettes. Cette rétine peut détecter la lumière devant son porteur. Le signal lumineux est ensuite transformé en signaux électriques qui sont envoyés vers une série de micro-électrodes implantées dans le cerveau de l’utilisateur. Cela va permettre à la personne de voir la lumière que les lunettes ont captée.

Crédits 123RF.com

Les scientifiques ont testé le système sur une femme de 57 ans. Cette dernière était totalement aveugle depuis au moins16 ans.

L’expérience a été un succès

Au cours de l’expérience, la femme a réussi à reconnaître des formes et des silhouettes détectées par la rétine artificielle. Elle était également capable d’identifier certaines lettres et de reconnaître les limites des objets.

Les résultats de l’étude ont été publiés dans la revue The Journal of Clinical Investigation. Les auteurs ont expliqué qu’ils avaient obtenu de manière constante des enregistrements de haute qualité à partir de neurones privés de vision. De plus, les paramètres de stimulation sont restés stables dans le temps tout au long de l’expérience.

Un progrès important pour les recherches à venir

L’avantage avec cette nouvelle invention, c’est qu’elle n’affecte pas la zone du cerveau qui est située autour du cortex visuel. L’appareil ne stimulait pas non plus les neurones non ciblés. Comparé à d’autres types d’implants cérébraux, le système de rétine artificielle n’a besoin que d’un faible niveau d’activité électrique. Cela fait de lui quelque chose de sûr et de discret à la fois.

Après six mois d’utilisation, l’implant a été retiré du cerveau de la femme. En effet, il faudra encore mener des recherches supplémentaires avant de pouvoir utiliser le concept à grande échelle. Les résultats obtenus sont par contre très prometteurs. Ils pourraient bientôt contribuer à éliminer de façon définitive certains types de cécité et, pourquoi pas, permettre de développer des yeux bioniques comme on a l’habitude d’en voir dans les films de science-fiction.