Un iPhone M1 qui a de la suite dans les idées

Et si l‘iPhone passait lui aussi sur une puce M1 ? Certes, dans les faits, il n’est pas certain que cela se produise, mais cela n’a pas arrêté Antonio De Rosa, le créatif derrière la chaîne ADS Studio Design.

Le célèbre et talentueux designer s’est en effet amusé à imaginer à quoi pourrait ressembler un iPhone équipé de la fameuse puce M1, une puce que l’on retrouve à bord des MacBook Pro, MacBook Air, Mac Mini et iMac, bien sûr, mais aussi sur l’iPad Pro (2021). Et après plusieurs heures passées sur son logiciel de modélisation préféré, il a fini par accoucher d’un concept extrêmement convaincant.

Crédits Antonio de Rosa
Crédits Antonio de Rosa

Un concept qui devrait taper dans l’oeil des fans de la marque. Et ils sont nombreux, cela va de soi.

Si l’iPhone jouait la carte du M1

L’iPhone, comme certains d’entre vous le savent sans doute, embarque depuis plusieurs années une puce maison, une puce de type Ax.

L’iPad Pro, de son côté, proposait aussi la même chose, mais tout a changé avec cette génération. Pour la première fois dans l’histoire de la gamme, Apple a choisi de se tourner vers une autre puce. Et plus précisément vers une puce Apple Silicon.

Ce qui nous amène bien entendu à une question : l’iPhone aura-t-il droit au même sort ? Finira-t-il lui aussi par basculer sur cette nouvelle puce ?

Une puce M1 et un nouveau design

Pour l’heure, il est encore trop tôt pour répondre à ces questions ; le prochain modèle ne sera en effet pas présenté avant la rentrée. Toutefois, cela n’a pas arrêté Antonio de Rosa et le designer a donc cherché à imaginer à quoi pourrait bien ressembler un iPhone sous puce M1.

Il ne s’est d’ailleurs pas arrêté à cette seule caractéristique puisqu’il a aussi profité de l’occasion pour imaginer un tout nouveau design. Un design un peu surprenant et qui rappelle dans une certaine mesure ce que proposait Oppo sur les anciens Reno.

Le boîtier de l’iPhone imaginé par Antonio n’est en effet pas uniforme. L’appareil comporte ainsi une protubérance située au niveau de sa tranche supérieure, sur la droite.

Un écran sans encoche

Cette protubérance peut surprendre, bien sûr, mais elle revêt plusieurs utilités. Pour commencer, elle permet d’assurer une prise lorsque le téléphone est tenu couché. Mais surtout, il lui permet de gagner quelques millimètres pour caser son module photo.

Un module immense, très imposant et qui se compose de pas moins de quatre éléments optiques. Des éléments qui prennent de la place.

Mais surtout, elle permet de déplacer les éléments utilisés par Face ID en dehors de l’écran. Un écran qui est du coup totalement uniforme et qui s’étend sur toute la surface de l’appareil.