Un iPhone SE 2 pour mai ou juin ?

Apple aurait l’intention de lancer un iPhone SE 2 avant l’été prochain. C’est en tout cas ce que pensent les sources du site Digitimes. La prudence est naturellement de mise.

Lancé en 2016, l’iPhone SE avait principalement pour but de contenter les amateurs de petites diagonales et toutes les personnes à la recherche d’un téléphone compact et pouvant être piloté d’une seule main. Apple souhaitait en effet offrir une alternative aux usagers en leur proposant un appareil nomade et discret.

Chargeur iPhone

L’année suivante, la compagnie n’a pas présenté de nouveaux modèles et elle s’est ainsi contentée de doubler la capacité de stockage des modèles existants pour les porter à 32 et 128 Go.

Un iPhone SE 2 en embuscade ?

Digitimes s’attend cependant à ce que cette année soit un peu différente. D’après un des analystes de l’entreprise, Apple aurait en effet l’intention de lancer dans un avenir proche – très proche, même – un iPhone SE 2 destiné à remplacer le modèle actuellement présent à son catalogue.

Luke Lin, l’analyste en question, donne peu de détails dans son rapport, mais l’homme évoque tout de même la présence d’un système de charge sans fil similaire à celui présent sur l’iPhone X, l’iPhone 8 et l’iPhone 8 Plus. Selon toute logique, cet iPhone SE 2 devrait donc être doté d’un boîtier en verre similaire à celui de ses camarades.

Lin pense aussi que cet appareil fera l’impasse sur le True Depth. Face ID ne serait donc pas présent à son bord et il devrait par conséquent conserver le lecteur Touch ID de l’ancienne génération afin de pouvoir profiter de la solution de paiement mobile de la firme.

Un lancement pour mai-juin ?

Si l’on en croit Digitimes, alors la production de masse de l’iPhone SE 2 devrait démarrer au second trimestre de l’année, pour un lancement prévu pour le mois de mai ou de juin.

En supposant que ces dates soient les bonnes, alors cela veut aussi dire que les premières fuites ne devraient pas tarder. En attendant, il est évidemment recommandé de prendre toutes ces informations avec un minimum de recul. Digitimes n’est effectivement pas réputé pour la fiabilité de ses informations et le site a ainsi commis de nombreuses erreurs par le passé.