Un jeu de société pour aborder les bonnes pratiques sexuelles

Une travailleuse sociale d’Évreux a mis au point un nouveau jeu de société. Séduq vise à éduquer les adolescents aux bonnes pratiques sexuelles.

Alixe Moujeard travaille dans une structure où elle aide les jeunes à gérer les troubles du comportement. Une mission ayant permis à cette travailleuse sociale de fréquenter des victimes et des auteurs de violences sexuelles. L’éducatrice spécialisée a ainsi observé une défaillance au niveau de l’accompagnement et des interventions. Motivée par son désir de « prévenir ces sévices sans prendre les jeunes de haut », elle a inventé Séduq. Il s’agit d’un jeu de société parti du slogan: « la sexualité, c’est cool. Si ce n’est pas cool, ce n’est pas du sexe ».

Photo d’Alexandr Ivanov – Pixabay.com

Pour la conception de celui-ci, Moujeard a pu compter sur des collègues et sa sœur. Elle a aussi collaboré avec des jeunes de centres sociaux et de loisirs de sa région.

Toutes les situations représentées

Les pratiques sexuelles sont un sujet difficile à aborder auprès des adolescents. La thématique est presque taboue. Toutefois, Alixe Moujeard croit avoir trouvé l’alternative. Séduq s’inscrit ainsi dans la mode des escapes games.

« Il correspond à tous les genres, les orientations sexuelles et les handicaps. Le but est de draguer une personne et de conclure avec elle comme disent les jeunes. C’est une mise en expérimentation. On découvre d’abord les personnes, si elles sont compatibles », a confié la créatrice du jeu au Parisien.

« Mais s’il y a harcèlement ou déviance, le jeu s’arrête là ! S’il se poursuit, on passe à l’action jusqu’à avoir une relation consentie, sans maladies sexuellement transmissibles et grossesse non désirée. Le but du jeu est de parler du sexe dans la vraie vie. On y rencontre à peu près toutes les situations. Mais, on est là pour s’amuser, c’est avant tout un jeu de société », a-t-elle ajouté.

Déjà plus de 1000 exemplaires écoulés

Le lancement de Séduq a été une réussite. Le jeu s’est écoulé à plus de 1000 exemplaires en quelques mois. Environ 10 000 jeunes l’ont déjà essayé. La création d’Alixe Moujeard est même déjà disponible en Suisse et au Canada. Des rééditions sont également prévues. « Nous allons aussi proposer rapidement des nouveautés avec des thématiques sur l’écologie, les addictologies en partenariat avec les Hôpitaux de Paris, l’éducation thérapeutique ou la sexualité et le handicap », a fait savoir l’éducatrice.