Un joueur de FIFA banni à vie pour avoir envoyé des messages racistes au footballeur Ian Wright

C’est l’histoire d’un joueur de FIFA qui, pour s’en être pris à un joueur de football qu’il estimait responsable de sa défaite virtuelle, a été banni à vie des services en ligne de cette série de jeux. Le mis en cause n’écopera toutefois pas de peine de prison après ses propos racistes.

Les faits ont eu lieu en mai dernier, rapporte Eurogamer.net, et ils ont commencé de manière relativement banale. Un adolescent de 18 ans était en train de jouer à FIFA 20, et plus spécifiquement au mode Ultimate Team du volet concerné.

crédit Pixabay / TheXomil

Alors qu’il jouait avec la carte icône du joueur Ian Wright, notre jeune joueur irlandais a perdu le match auquel il venait de se livrer. Et en conséquence, d’avoir décidé de se venger en envoyant au véritable Ian Wright, sur son compte Instagram, une série de messages à caractère raciste d’un total de vingt.

Ian Wright “déçu” qu’un joueur raciste de FIFA n’ait pas été condamné

Une plainte ayant été déposée, l’affaire s’était retrouvée devant la justice. L’adolescent incriminé avait échappé à une condamnation après avoir plaidé coupable et présenté ses excuses. Un verdict qui avait déplu à la victime. Sur Twitter, Ian Wright s’était ainsi dit “déçu” par la décision rendue : “En voyant ce jugement, je ne peux que me demander quel est l’effet dissuasif pour quiconque profère ce genre d’abus racistes vils”.

Mais en y réfléchissant bien, le pire attendait peut-être ce joueur de FIFA, car on vient d’apprendre qu’EA Spots l’a banni à vie de ses services en ligne. Auprès de nos confrères, le vice-président de la marque FIFA David Jackson a expliqué cette action :

“Nous apprécions énormément [le] partenariat et [le] soutien [de Ian Wright], et nous voulons aussi qu’il sache qu’il a notre soutien. L’année dernière, Ian a fait l’objet d’une terrible attaque verbale raciste de la part d’un joueur qui a perdu un match de FIFA 20. Ce comportement du joueur était inacceptable à tous les niveaux, et nous ne le tolérerons pas. Notre charte du jeu positif guide nos actions dans une situation comme celle-ci, et nous avons pris des mesures pour interdire définitivement au joueur de jouer ou d’accéder à nos jeux. Le racisme doit cesser. Nous nous engageons à poursuivre notre travail en matière de jeu positif, par des actions qui rendront nos communautés amusantes, équitables et sûres pour tous”.

Dans son podcast disponible sur Spotify, Ian Wright a loué l’attitude d’EA Sports dans ce dossier.

Mots-clés fifajusticeRacisme