Un lac créé par une météorite a brusquement changé de couleur en Inde

Le lac Lonar se trouve dans l’état occidental du Maharashtra en Inde et il a une histoire un peu particulière. Contrairement à bon nombre de ses congénères, il ne s’est pas formé naturellement et il résulte en réalité du crash d’une météorite. Un crash survenu pas moins de 50 000 ans en arrière.

Et s’il fait autant parler de lui depuis quelques jours, c’est tout simplement parce qu’il est devenu rose du jour au lendemain.

Un lac sous un coucher de soleil

Crédits Pixabay

Le lac en question se trouve donc dans l’état du Maharashtra, et plus précisément à quelques kilomètres de la ville de Lonar.

Quand les eaux d’un lac deviennent roses

Relativement grand, il s’étend sur près de deux kilomètres et il descend à une profondeur de 170 mètres.

À l’origine, les chercheurs pensaient que ce lac avait une origine volcanique et donc qu’il s’était formé à la suite d’une éruption. Mais par la suite, il s’est avéré que cette théorie n’était pas la bonne. Le lac Lomar est en effet le fruit d’un impact de météorite et il s’agit donc… d’un cratère d’impact.

D’après les études menées sur place, l’événement remonterait assez loin en arrière et il se serait ainsi produit il y a environ 50 000 ans de cela. On ignore en revanche tout du corps qui a frappé notre planète.

Durant les millénaires suivants, le cratère s’est progressivement rempli d’eau, donnant vie à un lac.

Très apprécié des touristes, le lac Lonar s’est retrouvé cette semaine sous les feux des projecteurs suite à un phénomène pour le moins inhabituel. Les eaux du lac ont en effet viré du bleu vert au rose en l’espace de seulement une nuit !

À lire aussi : Un robot capable de se déplacer au fond d’un lac

Une histoire d’algues

Très vite, de nombreuses photos ont commencé à circuler sur la toile, notamment au travers du compte de The Weather Channel India.

Et si l’on en croit nos confrères, alors ce ne serait pas la première fois que les eaux du lac changent de couleur. En réalité, un changement similaire aurait eu lieu autour des années 2000, mais moins visible. Ce qui explique pourquoi personne n’en avait parlé à l’époque.

Or là, en l’occurrence, le changement est vraiment impressionnant et les eaux du lac sont ainsi teintées d’un rose très marqué.

D’après les premières conclusions des chercheurs, ce changement de couleur aurait été provoqué par la prolifération d’algues. Toutefois, des équipes ont effectué des prélèvements sur place afin de s’en assurer. Les analyses sont en revanche en cours et les résultats ne seront pas publiés avant plusieurs semaines… dans le meilleur des cas. Et d’ici là, il est bien entendu possible que les eaux du lac aient une fois de plus changé de couleur.