La Chine a banni l’application française Notepad++

Don Ho a contrarié les autorités chinoises avec la mise en ligne des deux dernières versions de Notepad++, le fameux éditeur de texte disponible en 90 langues. Publiée en octobre dernier, la première mise à jour, intitulée « Free Uyghur » (libérez les Ouïghours), dénonce la répression endurée par le peuple Ouïghours, une minorité musulmane occupant la région autonome de Xinjiang. Au moins 120 000  membres de cette communauté ont été emprisonnés dans des camps chinois de rééducation.

Quant à la seconde mise à jour, titrée « Stand with Hong Kong » (soutenez Hongkong), elle a été publiée en juillet 2020 et se focalise sur la lutte des manifestants prodémocratie. Certaines ONG et une partie de la population chinoise ne sont pas d’accord avec une loi approuvée par le principal organe législatif de la Chine le 30 juin dernier. Les militants soutiennent que la nouvelle loi restreint la liberté individuelle et le droit de manifester.

Crédits: Pixabay

Dans les notes de présentation des deux versions, le patron de Notepad++ s’est rangé du côté des partisans de la démocratie et de l’ethnie ouïghoure.

La Chine a pris ses mesures

Les publications du français Don Ho n’ont pas plu au gouvernement communiste chinois. Ce dernier a d’ailleurs pris la décision de censurer partiellement le site web de Notepad++ en Chine.

Depuis une semaine, la page de téléchargement du site du logiciel libre n’est plus disponible depuis les navigateurs chinois développés par Tencent, Alibaba, 360 et Sogou. La page d’accueil du site reste néanmoins accessible via Google Chrome et DuckDuckGo.

Si l’on en croit le développeur de Notepad++, les autorités gouvernementales de la Chine ont mis en place cette mesure de restriction sans prévenir l’administrateur de la plateforme. C’est un utilisateur qui a signalé l’indisponibilité du site auprès de Ho. Après avoir analysé la situation, l’ingénieur informatique a déclaré à nos confrères de TechCrunch qu’il n’a aucunement l’intention de prendre des dispositions pour régler le problème.

Le créateur de Notepad++ a émis plusieurs opinions politiques par le passé

Depuis le lancement de Notepad++ en 2003, Ho n’a jamais hésité à prendre position sur des sujets délicats. Le développeur de logiciel est connu pour avoir accusé l’Eglise de scientologie. Ho a également fait savoir son point de vue sur la censure d’internet par le gouvernement américain.

On a en outre entendu les opinions politiques de Ho concernant les manifestations pacifiques de Tiananmen en 2014. Le créateur d’application a aussi critiqué le Front national dans un message qu’il a publié en 2015.

Mots-clés chineNotepad++