Un MacBook sous ARM avant fin 2020 ?

Apple nous prépare peut-être une surprise pour la fin de l’année. Selon iPhoneHacks, la firme aurait en effet l’intention de lancer un MacBook sous ARM à la fin de l’année.

Apple a prouvé par le passé qu’elle n’avait pas peur de changer d’architecture. Certains se souviennent sans doute avec émotion du passage des PowerPC vers les puces Intel, mais ce basculement n’avait pas été le premier du genre. L’entreprise en avait fait de même dans les années 90 en passant des puces Motorola aux PowerPC d’IBM.

Un MacBook auréolé d'une belle lumière mauve

Photo de Dmitry Chernyshov – Unsplash

Or justement, si l’on en croit des rumeurs très persistantes, Apple aurait pour ambition d’abandonner les puces Intel au profit d’une architecture ARM.

Apple, un habitué des changements d’architecture

Ces bruits de couloir ont pris une toute nouvelle tournure cette année lorsque Ming-Chi Kuo, un analyste réputé pour la fiabilité de ses prédictions, a évoqué le lancement à venir d’un MacBook sous ARM. Un MacBook dont le lancement serait programmé entre fin 2020 et début 2021.

Et à présent, c’est donc au tour d’iPhoneHacks de remettre une pièce dans la machine avec une toute nouvelle prédiction. Cette fameuse machine serait cette fois attendue pour la fin de l’année.

Peu de détails techniques ont été évoqués jusque là, mais cette nouvelle machine avait tout de même fait l’objet d’un papier chez Bloomberg à la fin du mois d’avril, et donc en plein confinement. À l’époque, nos confrères évoquaient un laptop animé par une toute nouvelle puce ARM composée de 12 coeurs reposant sur une architecture de type big.LITTLE. Soit une puce composée de huit coeurs haute performance et de quatre autres coeurs économes en énergie. Bloomberg évoquait également une puce basée sur l’A14 Bionic et donc sur le SoC que nous retrouverons au sein des iPhone 12.

À lire aussi : macOS et processeurs ARM, des difficultés restent à surmonter

Un MacBook sous ARM fin 2020 ?

Ce détail est d’ailleurs loin d’être anodin. Cela fait maintenant plusieurs années que la marque de Cupertino développe ses propres puces, avec le succès que nous leur connaissons. Les puces Ax de la marque sont en effet réputées pour leur puissance de calcul.

Si Apple a commencé à concevoir ses propres SoC, ce n’est évidemment pas pour la beauté du geste. En réalité, c’est aussi une manière pour la marque de restreindre sa dépendance aux fondeurs spécialisés. Et dans ce contexte, on imagine sans peine que l’entreprise ne se limitera pas à ses smartphones et à ses tablettes tactiles.

Maintenant, si un nouveau basculement doit réellement avoir lieu, alors il sera sans doute progressif. Changer d’architecture ne se fait pas en un claquement de doigts. Encore moins lorsqu’on est à la tête d’un écosystème aussi vaste et varié que celui d’Apple.

À lire aussi : Un Mac sous ARM pour le premier semestre 2021 ?

Mots-clés applemacbook