Un Mastodonte a été retrouvé sur le chantier du métro de Los Angeles

Los Angeles a engagé des travaux afin d’étendre le métro de la ville. En creusant sur un des sites concernés, les ouvriers ont mis à jour les restes fossilisés d’un mastodonte âgé d’au moins 10 000 ans. Stupéfiant.

En paléontologie, ce terme désigne une famille de mammifères, et plus précisément les Proboscidiens du tertiaire. Désormais disparue, cette espèce venait se ranger dans la famille des Mammutidae et elle était donc cousine des mammouths.

Mastodonte LA

Les restes d’un mastodonte ont été découverts à LA.

Dans les faits, les mastodontes étaient équipés d’incisives allongées – des défenses – situées au niveau de la mâchoire supérieure et de la mâchoire inférieure.

Les Mastodontes ont disparu il y a 10 000 ans environ

Ces animaux étaient également dotés d’une dentition particulière, car les molaires se caractérisaient par deux rondeurs. C’est d’ailleurs ce qui les différencie des mammouths et des éléphants puisque ces derniers possèdent des dents pourvues de lamelles transversales.

D’après les données récoltées par les paléontologues, les premiers mastodontes sont apparus dans la faune il y a environ 30 millions d’années. Le premier d’entre eux était le Paléomastodonte et il ne ressemblait pas vraiment à nos éléphants puisqu’il était pourvu d’une trompe bien plus courte et d’un museau très allongé.

L’espèce s’est rapidement développée à travers le monde, à l’exception de l’Australie.

Comme indiqué un peu plus haut, la ville de Los Angeles a récemment pris la décision d’étendre son métro, et plus précisément la ligne Purple. Ces travaux ont pour objectif d’améliorer le système de transports en commun de la ville et de son agglomération en reliant la partie ouest au réseau ferroviaire de la région.

Amorcé en 2007, le projet vient d’entamer une nouvelle phase et des entrepreneurs ont commencé à creuser sur plusieurs sites.

De nombreux ossements ont été découverts

C’est à l’occasion de ces travaux que des ouvriers sont tombés sur les ossements d’un grand animal. Ils ont immédiatement fait remonter l’information à leur maître d’oeuvre. Après avoir prévenu les autorités, ces dernières ont envoyé des paléontologues sur place afin d’effectuer des fouilles plus poussées.

Les spécialistes ont mené des analyses poussées afin de déterminer l’authenticité de ces restes. L’opération a été un véritable succès. Ces fragments appartiennent bien à un de ces spécimens et ils seraient âgés de plus de 10 000 ans.

Selon les autorités, ces restes seraient en bon état de conservation et ils auraient appartenu à un mastodonte adulte. Après avoir intensifié leurs fouilles, les paléontologues ont d’ailleurs découvert un second ensemble de fossiles avec un crâne partiel et des fragments de défense. Ces resteraient seraient ceux d’un second spécimen, plus jeune cette fois.

Ce n’est pas la première fois que des ouvriers font une telle découverte dans la région. En 2007, une entreprise avait ainsi exhumé un squelette complet de mammouth sur un chantier situé dans la région.