Un Mavic 3 pour janvier 2020 ?

DJI a peut-être une ou deux surprises en stock pour l’année prochaine. D’après Photo Rumors, le constructeur pourrait en effet présenter dès le mois de janvier 2020 un Mavic 3. Et on a même une vague idée de ce que devrait proposer le drone.

La marque aux trois lettres s’est fait connaître grâce à ses drones, mais elle a également d’autres atouts dans sa manche.

Mavic 2 : image 4

Crédits DJI

Ces dernières années, elle a ainsi multiplié les investissements sur les stabilisateurs, mais aussi sur les mini caméras.

Le Mavic 3 sort du bois

Or justement, ces derniers mois, DJI s’est surtout focalisé sur ces segments avec la présentation coup sur coup de l’Osmo Pocket, de l’Osmo Action ou encore du Ronin-SC.

Que les amateurs de drones se rassurent cependant, car l’entreprise aurait également plusieurs appareils de la gamme Mavic en préparation. Et après avoir brièvement évoqué le Mavic Mini, le moment est venu de nous pencher sérieusement sur… le Mavic 3.

Comme indiqué un peu plus haut, Photo Rumors a déniché des infos au sujet de ce nouveau drone en fouillant dans les sombres recoins du web.

Nos confrères ont en effet trouvé un tweet associé à une image évoquant brièvement les principales caractéristiques du Mavic 3. Parmi les différents points évoqués, on trouve notamment le support d’OcuSync 3.0 avec une latence de 28 ms et une portée maximale de 10 kilomètres, mais aussi l’intégration d’un module développé en partenariat avec Hasselblad, un module qui embarquera vraisemblablement une optique proposant une ouverture maximale de f/2.0, pour de meilleures performances en basse luminosité à la clé.

Un drone plus indépendant et plus intelligent

Ce n’est pas tout cependant, car le Mavic 3 bénéficiera également de l’Active Track 3.0 et il devrait être en mesure de mieux suivre ses sujets. La fuite évoque en effet un niveau d’autonomie bien supérieur à celui de l’ancienne version de la fonction.

D’ailleurs, de manière plus générale, le Mavic 3 devrait être un peu plus intelligent puisqu’il embarquera un NPU composé de 24 cores avec des fonctions d’intelligence artificielle poussées. Fonctions qui lui permettront notamment de revenir à son point de départ sans faire appel à un GPS.

Si le form factor du drone ne devrait pas changer, il faut donc s’attendre à ce qu’il soit plus autonome et plus intelligent, ce qui ne manquera pas de réjouir les vidéastes solitaires qui ne peuvent pas compter sur un opérateur pour filmer leurs folles aventures.

Mots-clés djidji mavic 3