Un mystérieux cube confirme l’existence d’un programme nucléaire nazi

L’histoire nous l’apprit, la Deuxième Guerre mondiale a été émaillée de nombreux renversements de situation. Mais un artefact qui vient de remonter à la surface aurait bien pu changer le cours des choses, telles que nous les connaissons.

Il est clair que la perspective que la guerre de 1939-1945 se termine a été largement influencée par la mise au point d’une arme atomique fonctionnelle. Les épisodes tragiques de Nagasaki et d’Hiroshima en sont les preuves.

Un mystérieux cube confirme l'existence d'un programme nucléaire nazi

Crédits Pixabay

Mais à en croire l’apparition d’un cube d’uranium qui a appartenu au régime nazi, les récentes révélations de deux chercheurs mettent en évidence que le projet Manhattan avait également un équivalent nazi, ou tout du moins les premières ébauches. Et c’est une perspective qui aurait pu changer le cours de l’histoire.

Un cube parmi les 659 que les nazis avaient en stock

En 2013, soit 68 ans après la fin de la Deuxième Guerre mondiale, le professeur Timothy Koeth reçoit un colis. Loin de se douter de ce que l’emballage peut bien contenir, il découvre un cube de 5 centimètres de côté entouré d’un papier sur lequel il y a les inscriptions : “Pris du réacteur qu’Hitler a tenté de construire. Un cadeau de Ninninger.”

Ce qu’il tenait entre les mains était en fait une relique de la Seconde Guerre mondiale, un cube d’uranium, la matière fissile qui, sous sa forme enrichie, est utilisée pour la conception de bombes atomiques. Heureusement pour le chercheur et amateur de souvenirs relatifs à l’histoire nucléaire, c’est la version brute, donc inoffensive, de l’uranium qui lui a été envoyé.

D’après le professeur Koeth, ce cube faisait partie d’un lot de plus de 600 cubes d’uranium rapatrié aux États-Unis suite à une mission spéciale effectuée par les forces alliées en 1945. Ces artefacts ont ensuite rejoint New York la même année, mais depuis, nous avons perdu leur trace.

Les nazis s’intéressaient aussi au nucléaire

Ce petit cube renseigne sur une situation qui aurait pu conduire à une tout autre évolution de la Seconde Guerre mondiale ; les conclusions de la recherche de Timothy Koeth et de Miriam Hiebert, publiée dans la revue Physics Today le 1er mai dernier, établissent que les nazis auraient très bien pu arriver à construire un réacteur nucléaire au cours de la guerre.

Seulement, l’effort n’est pas arrivé à terme du fait de la compétition entre les différentes équipes qui y étaient assignées. Ce cube est donc un des vestiges d’un programme nucléaire nazi qui a échoué (il n’a jamais été utilisé dans un réacteur), mais selon le scientifique, il représente “la motivation de l’ensemble du projet Manhattan, de l’ère atomique qui s’ensuit et de tout ce avec quoi nous avons dû vivre depuis.”

Ce qui au final revient à dire qu’en 1945, la découverte de ces cubes a donné le coup de fouet nécessaire au projet Manhattan pour arriver à produire la première bombe atomique.

Mots-clés histoire