Un mystérieux dessin géant caché dans le désert indien

Oubliez les géoglyphes de Nazca, des chercheurs ont fait une découverte bien plus impressionnante. En étudiant les vues satellites des vastes étendues arides du désert du Thar en Inde, deux passionnés ont repéré d’étranges dessins gravés dans la terre, des dessins tellement immenses qu’ils étaient extrêmement difficiles à distinguer.

Depuis sa naissance, l’humanité a toujours tout mis en oeuvre pour laisser sa trace dans l’histoire de la planète. Elle a ainsi érigé de gigantesques monuments comme le Sphinx de Gizeh, le Taj Mahal ou encore la Statue de la Liberté, sans oublier notre Tour Eiffel et toutes les pyramides présentes en Egypte.

Image par Pexels de Pixabay
Image par Pexels de Pixabay 

Mais elle ne s’est pas limitée à ces gigantesques édifices. Nos lointains ancêtres ont également utilisé la planète comme toile de fond pour exprimer leur imagination, donnant ainsi vie à de gigantesques et magnifiques géoglyphes.

Les géoglyphes, des dessins qui ont franchi les siècles

Les plus connus se trouvent au Pérou. Il s’agit des fameuses lignes de Nazca, des motifs s’étendant pour certains sur des centaines de mètres à la ronde et représentant des animaux, des chasseurs ou encore des formes abstraites. Des lignes qui, semble-t-il, auraient joué un rôle capital dans les échanges commerciaux de l’époque.

Si ces géoglyphes déchaînent les passions, il semblerait que la région péruvienne ne soit pas la seule à avoir servi de toile à celles et ceux qui nous ont précédés. Ce qui semble être un dessin gigantesque a en effet été découvert dans le désert indien.

Le désert du Thar, aussi connu sous le nom de Grand Désert Indien, se trouve dans l’état du Rajasthan et donc dans le nord-ouest de l’Inde. Immense, il s’étend sur plus de deux cent mille kilomètres-carrés et il peut se montrer extrêmement hostile avec des températures comprises entre -2°C et 53 °C.

Des motifs cachés dans le grand désert indien

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ces conditions extrêmes n’ont pas empêché la vie de se développer. Le désert abrite de nombreuses espèces comme le lynx caracal ou encore le renard du désert, sans oublier l’antilope pallas.

Or justement, il semblerait que d’anciennes tribus l’aient aussi fréquenté en leur temps. En étudiant les vues satellites de la région, des chercheurs ont en effet découvert deux motifs d’origine non naturelle, des motifs prenant la forme de longues lignes tracées en spirale.

Ces deux ensembles ont été baptisés Boha 1 et Boha 2 et ils comptent plusieurs motifs mineurs. Boha 2 abrite ainsi à sa base une petite spirale et un motif prenant la forme d’un serpent enroulé sur lui-même.

Boha 1 et Boha 2, deux ensembles de motifs

Les deux chercheurs responsables de la découverte, Carlo et Yohann Oetheimer, ont repéré ce nouveau géoglyphe à l’aide de Google Earth. Fascinés par les reliefs de notre planète, ils ont exploré pendant de longues heures le désert et ils ont alors eu la stupéfaction de découvrir ces motifs, des motifs situés autour de Jaisalmer.

Fait intéressant, en 2016, une expédition a eu lieu sur place et elle a permis aux chercheurs d’identifier des sillons creusés dans la région et formant des lignes énigmatiques allant jusqu’à 10 cm de profondeur et s’étendant sur 20 à 50 cm en largeur.

Une découverte réalisée grâce à Google Earth

Le plus grand de ces motifs, Boha 1, se compose d’une seule ligne qui s’étend sur pas moins de 12 kilomètres, pour une superficie atteignant les 724 mètres de long et les 201 mètres de large.

C’est finalement ce qui surprend le plus. Compte tenu des moyens de l’époque, les personnes à l’origine de cette création n’ont jamais pu la contempler dans son ensemble.

Reste qu’à ce stade, nous ignorons encore qui en est à l’origine. Les chercheurs, de leur côté, pense que ces géoglyphes ont plus de 150 ans, mais il faudra bien entendu mener des recherches sur place pour s’en assurer.