Un mystérieux fossile de 180 millions d’années a enfin été identifié

Il y a 250 ans de cela, les fossiles d’un énorme crocodile préhistorique ont été découverts dans une ville bavaroise. Mais jusqu’ici les scientifiques n’avaient pas réussi à identifier ce reptile qui a vécu il y a 180 millions d’années. C’est désormais chose faite !

Découvert pour la première fois dans les années 1770 dans une ville bavaroise, l’ancien reptile, connu sous le nom de Mystriosaurus laurillardi, pouvait mesurer jusqu’à près de cinq mètres de long.

Crédits Pixabay

Un reptile de l’époque jurassique longtemps resté méconnu

D’après les chercheurs, il a prospéré pendant la période jurassique et a résidé dans les mers chaudes de la Terre durant cette période, avec plusieurs autres grands reptiles marins tels que les ichtyosaures.

Mais l’identification de Mystriosaurus laurillardi était erronée jusqu’ici, puisque les chercheurs croyaient qu’il appartenait à une espèce similaire, appelée Steneosaurus bollensis.

« Mystriosaurus ressemblait à un Gavialis gangeticus, mais son museau était plus court et son naseau était orienté vers l’avant, alors que chez presque tous les autres crocodiles fossiles et vivants, le naseau est placé au-dessus du museau », a déclaré l’auteur principal de l’étude, Sven Sachs.

De nombreuses espèces de crocodiles durant le jurassique

En avril 2018, les chercheurs ont découvert le fossile de la mâchoire d’un Mystriosaurus vieux de 205 millions d’années dans le sud-ouest de l’Angleterre. Il s’agit de « l’un des plus grands animaux à avoir jamais vécu », presque la taille d’une baleine bleue. D’autres fossiles ont également été découverts en Allemagne et au Royaume-Uni, où un crâne a été découvert dans le Yorkshire dans les années 1800. Pour les scientifiques, cela montre que l’animal pouvait nager entre les îles, à l’instar de ses proches parents, les crocodiles d’eau salée.

Selon l’un des coauteurs de l’étude, le Dr Mark Young, de l’Université d’Edimbourg, la découverte de l’histoire de reptiles comme Mystriosaurus pourrait davantage aider les chercheurs à comprendre la diversité des crocodiles pendant le Jurassique.

« Découvrir l’histoire complexe et l’anatomie de fossiles comme Mystriosaurus est nécessaire si nous voulons comprendre la diversification des crocodiles pendant le Jurassique », a déclaré Young dans un communiqué. « Leur augmentation rapide en biodiversité entre 200 et 180 millions d’années est encore mal comprise. »

La recherche a été publiée dans la revue scientifique Acta Palaeontologica Polonica.

Mots-clés paléontologie