Un mystérieux minéral inconnu de tous a été découvert dans un diamant sud-africain

Des scientifiques ont fait une découverte étrange en examinant un diamant issu de la mine de Koffiefontein, un site volcanique situé en Afrique du Sud. Ces derniers ont découvert un mystérieux minéral inconnu de tous, logé dans ce diamant sud-africain.

Surnommé « Goldschmidtite », ce minéral opaque vert foncé est entouré de mystère et serait caractérisé par la présence de composants chimiques très particuliers. D’après les scientifiques, il pourrait notamment révéler les réactions chimiques inhabituelles qui se déroulent dans les profondeurs du manteau terrestre.

diamant

Crédits Pixabay

Ce minéral doit son nom au géochimiste Victor Moritz Goldschmidt. Il se trouve actuellement au Musée royal de l’Ontario à Toronto.

Formé à 170 km de profondeur

Le Goldschmidtite a fait l’objet d’une étude qui a été publiée dans le journal American Mineralogist. Cette étude nous révèle que ce minéral aurait été forgé à 170 km de profondeur, entre la croûte et le noyau externe de la Terre.

Ce minéral est inconnu de tous en raison du fait que l’étude des régions les plus profondes de la Terre est difficile. D’après les scientifiques, les diamants capturent certains minéraux présents dans le manteau terrestre lors de leur formation et c’est ce qui serait arrivé à la roche découverte dans la mine de Koffiefontein.

Un minéral pas comme les autres

Dans leur étude, les scientifiques ont mis en avant la particularité du Goldschmidtite qui ne ressemble à aucun minéral découvert jusqu’à ce jour. Ce minéral est notamment caractérisé par une composition chimique qui tient du jamais vu.

« Le Goldschmidtite contient de fortes concentrations de niobium, de potassium, de lanthane et de cérium, un élément des terres rares, alors que le reste du manteau est dominé par d’autres éléments, tels que le magnésium et le fer », a expliqué Nicole Meyer, étudiante en doctorat à l’Université de l’Alberta au Canada et coauteur de l’étude publiée dans le journal American Mineralogist.

« Le Goldschmidtite est très inhabituel pour une inclusion capturée par un diamant, et nous donne un aperçu des processus fluides qui affectent les racines profondes des continents lors de la formation du diamant », a déclaré Graham Pearson, géochimiste et codirecteur de l’étude.

Grâce à ce minéral, les scientifiques espèrent en apprendre plus sur ce qui se passe dans les profondeurs terrestres.

Mots-clés géologie