Un nouveau pays décide de bannir la 5G de Huawei

Huawei est dans une situation très difficile. Le gouvernement américain lui met des bâtons dans les roues, avec de lourdes sanctions qui pourraient empêcher la société chinoise d’utiliser les puces Kirin. Mais pourquoi un tel acharnement de la part des USA ? Huawei est accusé de pratiquer un espionnage massif pour le compte du Parti communiste chinois. Une accusation qui vise également des applications, comme WeChat ou TikTok, qui pourraient également être bannies. Et après les USA qui ont écarté Huawei de la 5G avec ses antennes, c’est au tour d’un nouveau pays de se joindre à cette décision.

Comme l’explique RTL, la Slovénie a décidé d’écarter Huawei de la course à la 5G.

Crédits Huawei / Capture YouTube “HUAWEI – Together in just one tap”

À ne pas louper : Les Galaxy Note 20 sont disponibles en précommande

Une décision félicitée par les USA.

Un nouveau pays décide de bloquer Huawei

Après l’Angleterre, et alors que la France n’a pas encore tranchée à ce propos, nouveau pays qui décide d’écarter Huawei de la 5G sur son territoire. C’est le premier ministre slovène, Janez Jansa, qui a annoncé la décision. La Slovénie soutient entièrement les USA pour ce qui est décrit comme une “menace” pour l’Occident. Janez Jansa explique également avoir “discuté des relations avec la Chine et la Russie“, expliquant qu’il “fallait prendre en compte l’intérêt stratégique de nos pays, qui ont comme base la sécurité, la liberté et la démocratie“.

Présent lors de cette annonce, Mike Pompeo, chef de la diplomatie américaine, a expliqué avoir “eu la joie de signer une déclaration avec le ministre slovène des Affaires étrangères en écartant les vendeurs non fiables des équipements 5G“. L’homme a également ajouté que “la roue tourne pour le Parti communiste chinois et ses efforts pour entraver la liberté“.

Huawei a décidé de répondre à cette décision. Pour la société chinoise, directement visée par cette interdiction, cette dernière va à l’encontre de “la philosophie de l’Union européenne à propos de la sécurité cybernétique“. Huawei affirme également qu’une décision du genre est un frein au déploiement de la 5G, qui deviendrait de facto bien plus coûteuse pour les utilisateurs.

Une nouvelle étape franchie dans la Guerre froide technologique, sur fond d’espionnage, entre le gouvernement de Donald Trump et la Chine.

Mots-clés 5Gchinehuawei