Un nouveau signal provenant du centre de notre galaxie fait parler de lui

On peut dire que c’est un peu l’actualité du moment chez les astronomes, à côté de la mission DART de la NASA prévue fin novembre qui fait également beaucoup parler d’elle.

En effet, la découverte d’un étrange signal radio provenant du centre de la Voie Lactée intrigue actuellement les chercheurs. Dans les faits, c’est un objet baptisé ASKAP J173608.2-321635 qui est pointé du doigt.

la voie lactee et ses myriades d'étoiles
Image de Felix Mittermeier par Pixabay

Objet qui a d’ailleurs fait l’objet d’une étude parue récemment dans la revue en ligne The Astrophysical Journal.

Un objet au comportement très étrange

Selon l’équipe de chercheurs qui a découvert ASKAP J173608.2-321635, nommé ainsi d’après ses coordonnées, ce dernier constitue actuellement une énigme pour les chercheurs. C’est le cas de le dire puisque son comportement ne se rapproche de celui d’aucun type d’objet connu jusqu’à présent.

En effet, le signal radio émis par l’objet en question est très aléatoire en ce sens qu’il apparaît, disparaît, réapparaît, se renforce avant de disparaître à nouveau. Ce qui est juste très étrange. Et les astronomes ne s’expliquent pas la raison de ce comportement.

Au départ, l’équipe a pensé qu’on devait être en présence d’un pulsar. Pour rappel, c’est un objet de type étoile à neutron qui tourne très rapidement sur elle-même en émettant un fort rayonnement électromagnétique à caractère périodique dans la direction de son axe magnétique.

Cet objet émet également une lumière polarisée

Mais les chercheurs se sont ravisés. En effet, outre le fait que le signal émis par ASKAP J173608.2-321635 est très aléatoire, ce signal est également très polarisé. Comprendre par là que sa lumière “oscille dans une seule direction, mais cette direction tourne dans le temps”, selon l’équipe. Ce qui constitue une autre bizarrerie.

Conclusion, nous sommes peut-être en présence d’un nouveau type d’objet dont l’existence nous était restée inconnue jusqu’à présent.

Pour le moment, les chercheurs travaillent encore sur une explication au caractère étrange de ce signal pour le moins bizarre, même si les instruments qu’ils ont à leur disposition montrent leurs limites.

Malgré tout, avec l’avènement du super-télescope international SKA (Square Kilometer Array) qui devrait sortir de terre en Afrique du Sud d’ici la prochaine décennie, nous pourrons faire de grandes avancées pour expliquer l’origine de signaux tels que ceux de ASKAP J173608.2-321635.

Mots-clés astronomie