Quand un oiseau cause le largage accidentel de trois bombes d’entraînement par un avion de l’US Air Force sur la Floride

Les vols d’oiseaux peuvent constituer un grave danger pour les avions, surtout au niveau des aéroports. D’après le Federal Aviation Administration (FAA),  plus de 14 000 collisions avec des oiseaux sont signalées chaque année dans les aéroports américains.

Ces collisions sont en général sans conséquence pour les avions, mais il y a des fois où elles peuvent quand même provoquer des dégâts significatifs.

Crédits Pixabay

Ce fût le cas le lundi 1er juillet dernier où un oiseau a percuté un avion A-10C Thunderbolt II de l’US Air Force. Le choc a provoqué le largage accidentel de trois bombes sur la Floride. Heureusement, il s’agissait de fausses bombes utilisées dans les missions d’entraînement.

Cet incident aurait pu être catastrophique si l’appareil avait été équipé de vraies bombes.

Une mission d’entraînement

Selon le site web de la base aérienne, Moody Air Force, la collision entre l’oiseau et l’appareil a eu lieu à 87 km au sud-ouest de la base. L’avion était de sortie pour une mission de routine vers le début de l’après-midi.

Selon les informations, on ne sait pas encore comment le choc avec l’oiseau a pu faire tomber les trois fausses bombes qui étaient des BDU-33 de 11 kg. Ces munitions sont utilisées pour simuler des M1a-82 de 226 kg.

Une localisation difficile

L’Air Force a déclaré qu’ils n’étaient pas sûrs de l’endroit où les bombes sont tombées. La raison est que le largage n’a pas été prévu et puis, comme il s’agit de munitions d’entraînement, il n’y a pas eu d’explosion. Les officiels pensent cependant que les trois bombes ont atterri dans les alentours de l’autoroute 129 près de Suwannee Springs.

Les responsables de l’US Air Force ont lancé un avertissement au public pour que les personnes qui trouvent les bombes ne les manipulent pas. Bien qu’inertes, celles-ci sont équipées d’une petite charge pyrotechnique qui peut quand même être dangereuse.

Une catastrophe a été évitée grâce au fait qu’il s’agissait seulement d’une mission d’entraînement. On peut imaginer ce qu’il se serait passé si l’appareil avait transporté de vraies bombes. On est quand même en droit de se demander comment des bombes, mêmes si elles sont fausses, ont pu tomber aussi facilement d’un appareil de l’US Air Force.

Mots-clés US Air Force