Un opérateur se moque du dispositif Hadopi

Cette journée étant relativement tragique puisque la chasse aux pirates a débuté, cette anecdote partagée par Weetabix ne manquera de vous mettre le sourire aux lèvres. Car en effet, figurez-vous que parmi les différents opérateurs qui ont du répondre présent à la demande d’identification de la Haute Autorité, on trouve un petit plaisantin, vraisemblablement Free, qui a décidé de faire un peu d’ironie et surtout de mettre des bâtons dans les roues au dispositif Hadopi.

Comment ? Tout simplement en répondant à cette demande en envoyant des listings de noms… au format papier. Car en effet, rien dans la loi ne stipule que les opérateurs doivent transmettre des données à la Haute Autorité au format électronique. Dommage, pour une loi qui se veut avant-gardiste. Autant dire que si le fait est avéré, alors ça risque de recruter dur du côté de Hadopi. Et quand on sait ce que nous coûte déjà l’application de cette loi, on se dit que les stagiaires qui n’arrivent pas à trouver un poste vont pouvoir se faire plaisir.

En revanche, que ces derniers ne s’attendent pas à un boulot marrant. Saisir toute la journée des noms et d’autres informations respectueuses de la vie privée pour remplir une base de données, il faut quand même le vouloir.

Via