Un particulier à Seattle a revendu une cartouche NES ultra-rare pour 13000$

S’il y a bien un secteur dont la bulle spéculative ne semble pas vouloir éclater de sitôt, c’est bien le marché du retro gaming. L’argent y semble toujours aussi présent, conduit par la folie des revendeurs particuliers.

Cette histoire insolite rapportée par le site Arts Technica en est un exemple des plus criants, avec pour centre la cartouche NES du Nintendo World Championship.

Cette cartouche spécialement conçue pour le Nintendo World Championship – compétition nationale de jeu vidéo aux États-Unis organisée par la firme de Kyoto – est un objet des plus collectors parmi le catalogue non seulement de la console, mais du jeu vidéo en général.

Une cartouche ultra rare

Elle était donnée en récompense aux participants et il est estimé que moins de 200 cartouches semblables existent dans le monde.

Néanmoins, la cartouche ne contient pas de jeu inédit en soit : il s’agit plutôt d’une compilation de différents jeux NES réglées par un minuteur interne. Le joueur commence ainsi par Super Mario Bros. avant d’enchainer sur Rad Racer et conclure sa partie sur Tetris. Ce dispositif bien précis était évidemment conçu pour le jeu au cours de la compétition cité plus haut.

C’est un petit magasin indépendant de jeu vidéo du nom de Pink Gorilla Games à Seattle qui a été au centre de cette histoire lorsqu’un homme d’une trentaine d’années est entré avec un sac plein de jeux NES à revendre. Si son lot contenait une majorité de jeux sans intérêt financier comme NES Play Action Football ou encore la compilation de jeux de sport California Games, un objet bien particulier se terrait au fond du sac. Si Cody Spencer, le gérant du magasin, a d’abord cru a une copie faite à partir d’une ROM sans valeur particulière, c’est à cause de l’état de l’étiquette sur la cartouche : cette dernière semblait tellement en bon état que la considérer authentique semblait improbable.

Mais une inspection plus profonde de la cartouche a permi de confirmer son authenticité. « J’ai regardé de quand date les puces, comment elles ont été usées… J’ai fait beaucoup de soudure, et je peux vous dire que les joints de soudure ont été usés par le temps. Cette cartouche n’a pas été faite l’année dernière. » a ainsi confirmé Spencer. Son propriétaire n’avait aucune idée de l’origine de cette cartouche et a été surpris de l’offre finale du magasin : 13000 dollars en monnaie sonnante et trébuchante.

L’affaire ne s’arrête pas là – après avoir annoncée sa trouvaille sur les réseaux sociaux, Pink Gorilla Games a finalement revendu la cartouche, sans donner de détail quant au prix ; Spencer assure toutefois avoir pu tirer profit de la revente, signe d’une offre des plus généreuses.