Un patch comme moyen de contraception ?

Si les patchs contraceptifs existent déjà, des chercheurs du Georgia Institute of Technology, aux États-Unis, sont parvenus à pousser un peu plus loin le concept. Les scientifiques ont en effet  réussi à développer un patch à action prolongée et qui n’a pas besoin d’être porté en permanence.

Les patchs en question offrent une protection contraceptive pendant la durée record de 30 jours. Ils présentent également l’avantage de pouvoir être appliqués sans assistance médicale. Mieux encore, le dispositif est à la fois non invasif et totalement indolore.

Couple sexe

Menées par le Professeur Mark Prausnitz, les recherches sur ce tout nouveau patch contraceptif révolutionnaire ont été publiées en détail dans la revue Nature Biomedical Engineering.

Comment fonctionne le patch ?

À première vue, ce patch contraceptif d’un tout nouveau genre s’utilise comme n’importe quel patch, il s’applique sur la peau. La différence réside dans le fait qu’il est recouvert de micro-aiguilles spécialement développées pour l’administration de vaccins.

Ainsi, quand le patch est pressé sur l’épiderme, les aiguilles se cassent et restent sous la surface de la peau sans provoquer de douleur. Elles libèrent ensuite une molécule contraceptive, le lévonorgestrel, que l’on retrouve déjà dans les autres solutions contraceptives comme les pilules ou encore les DIU hormonaux.

Pour l’instant, les scientifiques n’ont testé les patchs que sur des animaux, dont des rats. Les résultats ont été positifs. De ce fait, des tests sur des volontaires humains sont prévus au programme.

Un mois de tranquillité !

Les patchs contraceptifs classiques ne protègent des grossesses non-désirées que pendant une semaine. De plus, ils ne sont efficaces qu’à seulement 90 %. Une fois au point, ce nouveau type de patch permettra aux femmes du monde entier d’être tranquilles pendant tout un mois, et ce, sans avoir besoin de porter le patch en permanence.

Le Pr Prausnitz et son équipe ne comptent pas s’arrêter là. L’équipe travaille sur une autre version du patch qui sera capable d’offrir une protection contraceptive pendant six mois. Les chercheurs seraient également en train de plancher sur l’élaboration de patchs contraceptifs cette fois-ci dédiés aux hommes.

Dans tous les cas, ces nouvelles technologies contraceptives représentent une véritable révolution pour le monde de la santé.