Un patch pour booster Linux

Si vous vous intéressez à Linux, alors l’information n’a pas pu vous échapper. Un développeur un peu barré, Mike Galbraith, a proposé un patch de 233 lignes qui optimise la distribution des tâches au processeur et qui permet d’accélérer l’ensemble du système d’exploitation de manière exponentielle. Moi, forcément, je ne comprends rien mais comme on m’a demandé de parler un peu plus de Linux, je me suis dit que ce ne serait pas mal de commencer par là.

Comment qu’il a fait, le môssieur, hein ? Mais c’est une super question, mon petit Kevin. Déjà, pour te répondre, il faut savoir que Linux n’appartient à personne et à tout le monde à la fois. Non, pas comme la boulangère. Et ça veut donc dire que tout le monde peut y contribuer afin d’améliorer des trucs et des machins. Exact, c’est bien ça, mon petit Kevin, ensemble tout est possible ! Le collectif primera toujours sur l’individu et si tu n’avais pas les neurones grillées à force de passer tes nuits sur Wow, je suis sûr que tu comprendrais ce que je suis en train de dire.

Mike, qui devait sans doute s’emmerder un soir en attendant le dernier épisode de Dexter, s’est donc dit que ce serait drôlement fun de booster à fond Linux pour pouvoir regarder 10 vidéos en HD tout en mettant du Qwiki en boucle en tâche de fond. Ni une, ni deux, notre sniper du C++ a donc codé un petit patch de 233 lignes en cinq minutes sur un coin de table et les bras attachés dans le dos. Ouais, comme ça, c’est un fou dans sa tête.

Et comme les linuxiens sont des adeptes de l’ouverture, il a ensuite balancé le résultat de son boulot sur le web. La bonne nouvelle, c’est que ce chouette patch risque fort d’être déployé dans la prochaine version du kernel et que tout le monde pourra en profiter sans se fatiguer. D’ailleurs, si vous voulez voir le résultat du machin en vidéo, dans le style avant / après, vous pouvez aller faire un tour chez Korben, qui est un peu le Sophie Davant du libre.

En ce qui me concerne, évidemment, j’suis super impressionné. Je comprends rien, c’est vrai, mais j’suis super impressionné quand même. Mais j’ai peur aussi. Tout au fond de mon coeur.

Crédits Photo

Mots-clés insolitelinux