Un photographe a dû rester au Vietnam car la compagnie aérienne a refusé qu’il voyage avec son MacBook Pro

Apple a récemment fait état de problème avec son modèle MacBook Pro édition 2015. Ces ordinateurs, ou plutôt certaines séries, présentent en effet des problèmes de batterie qui peuvent provoquer des surchauffes susceptibles de déboucher sur un incendie.

Certaines compagnies aériennes interdisent ainsi aux passagers d’emporter ces appareils pendant les vols tandis que d’autres refusent qu’ils soient allumés dans l’avion, sauf si la batterie a été préalablement remplacée.

Crédits Pixabay

Le problème réside cependant dans le fait que les différents modèles de MacBook Pro ont presque tous le même design. Ainsi, certaines compagnies aériennes interdisent aussi bien le modèle 2015 que les autres modèles plus récents.

Pour le photographe britannique Julian Elliott, cette interdiction l’a obligé à prolonger son séjour au Vietnam.

Pris au piège à cause de son MacBook Pro

Julian Elliott a été invité par une agence de voyages pour prendre des photos du Vietnam. L’homme a confié qu’il n’avait rencontré aucun problème pour entrer dans le pays ni pendant les vols internes qu’il avait pris lors de son séjour.

Les ennuis n’ont commencé que le jour de son départ. La sécurité de l’aéroport lui a en effet interdit de monter dans l’avion à cause de son MacBook Pro. Selon Elliott, les agents lui ont d’abord recommandé de ne pas allumer l’appareil durant le vol, puis ils ont changé d’avis et lui ont complètement interdit d’emmener l’ordinateur à bord de l’avion.

On lui a toutefois suggéré de laisser  le laptop à un ami mais il a refusé car il en avait besoin pour son travail.

Pour pouvoir repartir avec son ordinateur, le photographe devra ainsi attendre jusqu’à deux semaines l’arrivée d’une batterie de remplacement expédiée depuis Singapour.

Un manque de communication

Bien que les MacBook Pro soient ainsi interdits sur les vols de la Vietnam Airlines, aucun avertissement n’a été émis afin d’informer les passagers, même sur le site web de la compagnie aérienne. Elliott a déclaré que si une compagnie aérienne estime que c’est vraiment important, cela devrait être communiqué à tous ceux qui ont acheté un billet.

Selon ses explications, il n’a reçu aucun avertissement avant son départ pour le pays. Il a même affirmé que son MacBook Pro avait été jugé  « sûr »  deux fois au cours de son voyage.

Le problème avec les MacBook Pro semble être assez délicat.  Les constructeurs de ces types d’appareils devraient faire plus de tests avant la commercialisation de leurs produits pour minimiser les risques et aussi éviter des désagréments aux utilisateurs.

Mots-clés macbook pro