Un pilote suspendu pour avoir utilisé Snapchat en vol

Les voyages en avion ne sont pas toujours les plus agréables. Rester enfermé dans une boîte en métal pendant de longues heures n’a rien de réjouissant, et ce en dépit des activités parfois proposées par les compagnies aériennes sur les vols les plus longs.

Dans ce contexte, Snapchat peut être une très bonne manière de tuer le temps, du moins sauf si vous êtes le pilote.

S’amuser avec Snapchat lors d’un vol est passible de renvoi pour des pilotes. Cela a été le cas pour ces deux pilotes d’EasyJet qui ont été suspendus après avoir posté une session vidéo Snapchat qu’ils ont tourné pendant un vol de Paris – Madrid.

Le pilote a supprimé ses comptes de médias sociaux suite à cette affaire.

Une controverse de plus sur les médias sociaux

Le pilote d’EasyJet, Michael Castellucci, et son collègue ont pris des photos et des vidéos en utilisant certains filtres de Snapchat dont le masque d’ours, le professeur d’aérobic et le hibou.

Castellucci a ensuite procédé à la publication de ses « créations » sur ses comptes de médias sociaux où il est actif. Mauvaise décision de sa part puisque les deux pilotes se sont fait durement sanctionner.

Si certains internautes ont trouvé que ces vidéos étaient fort amusantes, d’autres ont été indignés par la désinvolture des deux pilotes. D’un côté, c’est vrai que c’est toujours plaisant de voir à quel point l’on peut s’amuser avec Snapchat. De l’autre, il peut être réellement angoissant et dangereux que ce soit un pilote en plein vol qui s’adonne à ce type de loisir.

Une punition assez lourde pour les deux pilotes

EasyJet a donc enquêté sur l’affaire et a même remis en cause l’ensemble de son personnel. La vidéo ne dure que quelques secondes et a été filmée pendant une phase où le vol automatiquement était actif, attestant donc du fait que la sécurité des passagers n’était en aucun cas compromise par les actions des pilotes.

Les deux pilotes n’ont pas encore été officiellement remerciés, mais font tout de même l’objet d’une enquête disciplinaire.

Dans une déclaration à The Independent, une porte-parole d’EasyJet a déclaré : « Bien que la sécurité des passagers n’ait jamais été compromise, cela reste bien en deçà des normes élevées qu’attend EasyJet de ses pilotes. Ce n’est pas acceptable et ce n’est pas représentatif des milliers de pilotes hautement professionnels qui travaillent pour la compagnie aérienne. »

La Direction Indienne de l’Aviation Civile Générale a ordonné que les deux pilotes soient suspendus jusqu’à la clôture de l’enquête disciplinaire qui décidera de leur sort.

Mots-clés snapchat