Un Prankster a fait de la prison à cause d’une blague de mauvais goût

Daniel Jarvis a la vingtaine bien tassée et il fait partie de l’équipe de Trollstation, une chaîne YouTube spécialisée dans les pranks potaches. L’année dernière, l’homme a été condamné à 72 semaines de prison après avoir monté un faux braquage dans un musée.

Comme son nom le laisse raisonnablement supposer, cette fameuse chaîne est spécialisée dans la satyre et dans l’organisation de caméras cachées. Lancée en 2013, elle a réussi à fédérer une importante communauté autour de ses vidéos et elle est ainsi suivie par un million de personnes.

Pranks

Trollstation n’est cependant pas la propriété d’une seule personne et elle s’appuie ainsi sur un collectif composé d’une dizaine de pranksters.

Trollstation, une chaîne spécialisée dans les pranks

Daniel Jarvis en faisait partie et il a réalisé plusieurs vidéos pour le compte de cette chaîne. Certaines d’entre elles ont d’ailleurs rencontré un franc succès et totalisé plusieurs millions de vues.

En 2015, Daniel et trois de ses amis ont eu la brillante idée d’organiser un faux braquage à la National Portrait Gallery de Londres.

L’équipe a donc acheté des tenues de cambrioleurs et de fausses armes. Ensuite, elle s’est rendue sur place et elle a déclenché volontairement l’alarme du musée avant de pénétrer dans la pièce principale en hurlant, les faux revolvers à la main.

Leur entrée a cependant déclenché un véritable vent de panique à travers le musée et les personnes présentes sur place se sont immédiatement ruées vers les sorties de l’établissement. Certaines sont tombées et se sont blessées et l’un des visiteurs s’est même évanoui.

Une blague qui tourne mal

Daniel et ses camarades ont très vite quitté les lieux et ils ont ensuite mis en ligne une vidéo sur la chaîne Trollstation afin de partager leur exploit avec leurs abonnés.

Les autorités n’ont évidemment pas apprécié la plaisanterie et elles ont décidé de poursuivre les quatre amis peu de temps après la publication de la fameuse séquence. En 2016, Daniel et ses camarades ont donc été condamnés à soixante-douze semaines de prison ferme après avoir plaidé coupables à deux chefs d’inculpation.

L’homme a purgé sa peine, mais il a tout de même profité d’un entretien mené par la BBC pour revenir sur l’affaire. Lucide, il a reconnu avoir été trop loin et il regrette ainsi d’avoir organisé ce canular.

Daniel n’est cependant pas le seul à avoir été poursuivi. L’année dernière, un autre membre du collectif de Trollstation a en effet été condamné après avoir sciemment provoqué un embouteillage en réalisant une prank.

Pour Daniel, le vrai problème vient essentiellement des vues. D’après lui, beaucoup de pranksters se sentent obligés d’aller toujours plus loin pour surprendre leurs abonnés et ne pas les décevoir, quitte à prendre des risques totalement inconsidérés.

Mots-clés pranksyoutube