Un prankster a mangé un poisson-rouge vivant

Trent Hunt, un  comédien et un influenceur des réseaux sociaux autoproclamé, a été filmé en train de manger un poisson rouge vivant dans une animalerie. La boutique a décidé de porter plainte et la RSPCA a annoncé l’ouverture d’une enquête.

L’incident s’est produit le 19 décembre dernier dans une animalerie située à Penrith, une ville se trouvant dans la banlieue de Sydney et donc en Nouvelles-Galles du Sud en Australie.

Parasite Poisson

L’homme, un comédien très actif sur les réseaux sociaux, est entré dans la boutique avec un acolyte équipé d’un smartphone, un acolyte chargé bien entendu de filmer toute la scène.

Il a été filmé en train de manger un poisson rouge vivant

Il s’est ensuite dirigé vers un employé de l’animalerie pour lui demander s’il était possible d’acheter un poisson rouge. Ce dernier a acquiescé avant de lui montrer le bassin occupé par les animaux.

Trent Hunt a attendu que l’employé s’éloigne et il a ensuite attrapé un des poissons avant de le gober… pour vomir quelques minutes plus tard.

Toute la scène a été filmée et partagée sur Facebook. L’homme s’attendait sans doute à faire rire ses fans, mais tout ne s’est pas franchement passé comme prévu et de nombreux internautes ont ainsi contacté la boutique et la RSPCA afin de dénoncer les agissements du prankster.

Peu connue en Europe, la RSPCA est la toute première organisation en charge du bien-être animal de notre histoire. Elle a en effet été fondée au début des années 20 par William Wilberforce et Richard Martin.

La RSPCA compte faire toute la lumière sur cette affaire

Par la suite, l’association a pris de l’ampleur et elle s’est même enrichie d’une division internationale afin de pouvoir intervenir dans les différents pays du monde. Elle compte ainsi des centaines d’inspecteurs parmi ses rangs, des inspecteurs dont le seul but est d’identifier les personnes maltraitant les animaux et de les traduire en justice.

David O’Shannessy, l’inspecteur en chef de la RSPCA, a suivi l’affaire avec attention et il a fait une déclaration publique quelques heures après la publication de la vidéo : “Il est vraiment étonnant que l’on puisse penser que c’est drôle de manger un poisson vivant et de lui offrir une mort lente et douloureuse, le tout dans une mauvaise tentative d’humour”.

Plus tard, l’homme a également rappelé que la loi était très stricte en matière de protection animale et qu’il avait demandé à ses inspecteurs de mener une enquête approfondie.

L’animalerie, de son côté, n’a pas non plus apprécié la plaisanterie et elle a ainsi indiqué avoir déposé plainte. Trent Hunt risque donc de se retrouver très prochainement devant un tribunal.