Un prankster s’est suicidé après une blague de mauvais goût

Un jeune homme a mis fin à sa vie après avoir fait une mauvaise blague. Alex Carter White, 17 ans, avait été filmé par une caméra de surveillance en train de mettre un dessin de l’aigle et l’emblème nazi sur la photocopieuse de l’université. Un conférencier a alors averti son père de ce qu’il s’est passé et Alex, craignant se faire renvoyer de son université, a décidé de se suicider.

Chris White, le père d’Alex, a déclaré lors de l’enquête qu’il était écœuré par le déroulement de ces événements. Il raconte que ce jour funeste, le 29 avril 2018, il avait emmené son fils faire du taekwondo et qu’Alex se comportait normalement, quoique légèrement surexcité, ce que Chris attribuait à l’adrénaline du sport.

Pourtant, dans l’après-midi du même jour, Alex a annoncé à son père qu’il sortait et c’est la dernière fois que son père l’a vu vivant.

Un avenir radieux gâché

Chris Temple-Murray, le professeur d’informatique et de commerce d’Alex à l’université d’Exeter a déclaré qu’Alex et lui avaient discuté du dessin de type nazi que lui et son ami ont mis sur la photocopieuse de l’université.

Selon le professeur, Alex a admis sa culpabilité et a reconnu que c’était un acte stupide.

Temple-Murray a décrit Alex comme un étudiant modèle, intelligent et plein d’avenir, à la manière dont il étudiait en cours et plus particulièrement, quand il a fait une courte composition très détaillée sur les nazis dans le cadre d’un devoir.

Quant à ses amis, ils l’ont décrit comme un ami loyal et farceur.

Alex ne pensait pas voir le bout du tunnel

Luisa Nicholson, l’assistante du coroner pour le comté de Devon, a déclaré que le corps du jeune homme avait été retrouvé pendu à un arbre, avec une corde de nylon bleu autour du cou, dans un bosquet boisé à Exeter le 1er mai 2018. Après avoir mené une enquête auprès de l’université et des proches d’Alex, la police a relevé que la farce nazie n’a pas eu d’autre répercussion.

Une enquête au Count Hall d’Exeter a appris aux policiers qu’Alex et sa copine venaient aussi de rompre et le 29 avril 2018, Alex a envoyé un texto à son ex en ces mots : « bye LOL. » Mlle Nicholson a également relevé deux références au suicide sur l’ordinateur d’Alex.

L’assistante du coroner a conclu cette enquête sur le suicide d’Alex en déclarant que le jeune homme n’a pas pu surmonter ses problèmes personnels et que l’incident à l’université était sans doute le problème de trop qui l’a décidé à franchir le pas.