Un prédateur sexuel s’est fait passer pour une blogueuse afin de pousser des fillettes à se déshabiller devant leur webcam

David Harmes a une vingtaine d’années et visiblement pas mal de problèmes dans sa tête. Ce prédateur sexuel s’est en effet fait passer pour une blogueuse mode très populaire au Royaume-Uni afin de pousser des fillettes et des adolescentes à se déshabiller devant leur webcam. Ce n’est d’ailleurs pas la seule identité qu’il a usurpé pour commettre ses méfaits.

Le déséquilibré opérait toujours de la même manière. Il commençait par se créer une fausse identité et il trainait ensuite sur les forums et les réseaux sociaux afin de trouver ses victimes.

Pervers Skype

Harmes utilisait de fausses identités pour forcer des enfants à se dénuder.

Il les contactait par mail ou par messagerie instantanée afin de faire connaissance et il les invitait ensuite à le rejoindre sur Skype pour pouvoir discuter plus tranquillement.

Harmes utilisait plusieurs identités différentes

Harmes leur demandait ensuite de se mettre en sous-vêtements. Parfois, il les poussait aussi à accomplir des actes sexuels.

Comme indiqué un peu plus haut, le pervers a utilisé différentes identités pour commettre ses méfaits. Il s’est notamment fait passer pour la blogueuse mode Zoe Sugg (10 millions d’abonnés sur YouTube), pour un membre du groupe Bars and Melody ou même pour un découvreur de talent travaillant pour une école de danse ou pour une agence de mannequinat.

A chaque fois, il faisait miroiter monts-et-merveilles à ses victimes afin de les pousser à se dénuder.

D’après la police, Harmes est parvenu à abuser pas moins de 294 filles en l’espace de cinq années. Certaines de ses victimes vivaient au Royaume-Uni, d’autres aux Etats-Unis. Elles avaient entre huit et dix-huit ans.

Il a poussé ses victimes à se déshabiller et à accomplir des actes sexuels en ligne

Il ne s’est d’ailleurs pas contenté de regarder ces filles, il a aussi enregistré leurs actes avant de les distribuer en ligne, sur des forums et sur des plateformes peu recommandables. C’est d’ailleurs de cette manière que les enquêteurs sont parvenus à remonter jusqu’à lui.

Harnes a été arrêté et il a reconnu avoir commis 35 infractions contre 28 victimes. Il a été jugé pour avoir incité des adolescentes de moins de 13 ans à se livrer à des activités sexuelles et pour avoir distribué des contenus pornographiques en ligne.

Le juge l’a condamné à huit ans de prison, dont cinq ans ferme.

Harnes n’a jamais rencontré ses victimes et il n’a pas cherché à abuser sexuellement d’elles. C’est sans doute pour cette raison que la justice anglaise a été aussi clémente avec lui. Il faut maintenant espérer qu’il ne passera pas à l’acte en sortant de prison.

Mots-clés skypewebwebcam