Un prisonnier aurait utilisé un drone pour s’échapper d’une prison de haute sécurité

La Caroline du Sud est en émoi. Jimmy Causey, un criminel condamné pour enlèvement en 2004, est parvenu à s’échapper de la prison de haute sécurité dans laquelle il purgeait sa peine, au nez et à la barbe des gardiens et du reste de l’équipe pénitentiaire. Selon un spécialiste, l’homme aurait utilisé un drone pour accomplir son méfait.

Jimmy Causey a été condamné à la prison à vie en 2004. Deux ans plus tôt, il avait en effet pris en otage Jack Swerling, son ancien avocat, ainsi que toute sa famille. Sa femme, bien sûr, mais également sa fille.

Prison Selfie

Causey et un autre homme avaient saccagé la maison de l’avocat afin de trouver de l’argent.

Deux évasions en une quinzaine d’années

Les otages s’en étaient sortis sans le moindre dommage, mais son ancien client n’en était pas à son premier rodéo. En conséquence, le juge chargé de l’affaire a décidé de le condamner à la prison à vie.

En 2005, Causey s’est échappé une première fois de la prison où il était détenu, en compagnie d’un autre détenu, un certain Johnny Brewer.

Les deux hommes avaient réussi à fuir en utilisant du papier toilette pour fabriquer de fausses têtes et ils les avaient ensuite placées dans leur lit afin de tromper les gardiens. Ensuite, ils s’étaient dissimulés dans une poubelle afin de quitter la prison. La chasse à l’homme avait duré trois jours et les deux fuyards avaient été retrouvés dans un motel de Ridgeland, un motel situé à environ 160 kilomètres de là.

Tout n’est pas encore clair, mais Causey aurait cette fois utilisé une méthode un peu différente. Il aurait en effet réussi à faire rentrer un téléphone en prison, un téléphone utilisé ensuite pour monter toute l’opération. Ensuite, il aurait fabriqué un mannequin et il l’aurait placé dans son lit afin de pouvoir opérer sans attirer l’attention des gardiens.

En parallèle, Causey aurait également contacté un complice à l’extérieur afin de se faire livrer une pince capable de couper le fil du grillage utilisé par la prison. L’outil aurait été amené sur place par un drone.

C’est du moins la conclusion de Kevin Tamez, un expert travaillant dans le domaine de la sécurité pénitentiaire. Les grillages utilisés dans les prisons de haute sécurité sont étudiés spécialement pour pouvoir résister à la plupart des outils du marché et il fallait donc une pince spéciale pour pouvoir effectuer la découpe. Le genre de pince qui ne passe pas franchement inaperçue.

Il aurait utilisé un drone pour se faire livrer une pince capable de venir à bout du grillage de la prison

D’après lui, le complice du prisonnier aurait donc utilisé un drone pour effectuer la livraison et il aurait en outre été contraint de poser l’appareil pour pouvoir mener à bien l’opération, l’outil étant bien trop lourd et bien trop gros pour pouvoir simplement être lâché au-dessus de la cour.

Causey a donc réussi à s’enfuir de la prison… mais il a été retrouvé trois jours plus tard par les autorités du Texas, dans une chambre de motel située en plein cœur de la ville d’Austin. L’homme avait l’intention de franchir la frontière du Mexique afin de disparaître.

Bryan Stirling, le directeur du département des services correctionnels du SC a présenté les faits durant une conférence de presse organisée vendredi matin. Il a refusé de donner plus de détails, mais il a indiqué que le problème venait principalement du fait que le détenu avait réussi à communiquer avec l’extérieur grâce à son téléphone.

Mark Keel, le chef de la division de l’application de la loi de l’état, appelle pour sa part les prisons à installer des brouilleurs afin d’éviter que de telles situations ne se reproduisent.

Mots-clés insolite