Un problème de SSD sur les Mac M1 ?

Apple a dévoilé en fin d’année dernière trois Mac fonctionnant sous la puce M1 : le Mac Mini, le MacBook Air, le MacBook Pro. Jusqu’à présent, tous les avis sont unanimes. Extrêmement silencieuses, ces machines ne chauffent pas et elles sont pourtant bien plus puissantes que leurs homologues sous processeurs Intel. Un véritable coup de maître de la part de la firme, donc.

Plus de deux mois ont passé et le bilan est toujours aussi positif. Du moins pour la plupart d’entre nous. Sur Twitter, plusieurs personnes rapportent en effet des problèmes en lien avec le SSD de leur Mac M1.

En lien avec leur SSD, ou plutôt avec leur usure, ce qui est bien moins réjouissant…

Le SSD, une usure dont il faut se méfier

Un SSD, vous le savez, a pour mérite de ne comporter aucune pièce métallique, contrairement à un disque dur traditionnel. Cela ne veut cependant pas dire qu’il ne s’use pas. En réalité, les SSD se basent sur de la mémoire Flash NAND, qui offre une durée de vie plus limitée que celle d’un disque dur à plateau.

Cette durée de vie limitée, on la doit à l’effet électrique résultant du cycle d’écriture des données sur la cellule de stockage. Au bout d’un moment, cette fameuse cellule va commencer à montrer des signes de faiblesse, puis elle sera incapable de supporter des cycles supplémentaires.

Les constructeurs ont pleinement conscience de ces limitations. Ils ont en effet développé des algorithmes qui permettent d’optimiser ces cycles pour soulager les SSD et faire en sorte qu’ils durent le plus longtemps possible.

Ce qui nous amène au problème relevé par les propriétaires de Mac M1.

A lire aussi : Test du MacBook Pro M1

Un problème avec les Mac M1 ?

Repérés par Macworld, plusieurs d’entre eux ont en effet publié sur Twitter des captures écran montrant des nombres d’écritures très élevés pour le SSD de leur Mac M1. Vraiment très élevé, et encore plus pour des machines qui n’ont que deux mois.

Dan Moren, un rédacteur du site cité plus haut, a donc creusé le sujet et il a eu la bonne idée de comparer les chiffres de son Mac M1 avec ceux de son iMac de 2017. Le constat est sans appel, le nombre d’écritures du SSD du Mac M1 équivaut à environ 15-20 % du nombre total des écritures de son iMac. Et ce alors même que plusieurs années les séparent.

Si une erreur de l’outil de rapport est toujours envisageable, ce constat reste tout de même inquiétant. Si les écritures sur les SSD des Mac M1 s’envolent, alors ils risquent de s’user beaucoup plus vite. Ce qui est évidemment un problème dans la mesure où le SSD de ces ordinateurs n’est pas accessible et ne peut pas être changé. Pas par le commun des mortels en tout cas.

Pour l’instant, Apple ne s’est pas exprimé sur l’affaire.