Un processeurs à 1.000 cœurs a vu le jour en californie

Alors que les processeurs actuels comptent généralement entre deux et dix cœurs, des chercheurs de l’université californienne UC Davis viennent de mettre au point un CPU capable d’en gérer 1000 – rien que ça – et de manière indépendante. Autant vous dire que les processeurs les plus puissants du marché comme le i7 6950X de chez Intel (qui embarque 10 cœurs pour un prix avoisinant les 1800 euros), n’ont qu’à bien se tenir.

Baptisé “KiloCore Chip” par ses créateurs, le processeur est – outre ses performances qui devancent dans certains cas celles du i7 –  particulièrement économe en énergie en affichant une consommation de seulement 0.7 Watts, ce qui lui permet de fonctionner avec une seule pile AA.

kilocore CPU

Voici “KiloCore Chip”, un processeur qui a du cœur !

Une consommation énergétique absolument imbattable puisque le i7 6950X consomme pour sa part 140 Watts. Mais justement, comment ces chercheurs s’y sont-ils pris pour obtenir un pareil rapport performances / consommation ?

Un rapport performance / consommation bluffant

Si l’on suit la logique actuelle on pourrait croire que cela vient de la finesse de gravure, puisqu’une gravure plus fine permet un TDP moindre. Pourtant, le processeur est gravé en 32nm grâce à un procédé IBM, alors que les dernières puces sur le marché bénéficient d’une gravure en 14nm. Ce n’est donc pas la finesse de gravure qui confère à ce CPU son avantage en terme de consommation, mais plutôt son système de fonctionnement.

En effet “KiloCore Chip” est conçu de sorte à être capable d’éteindre les cœurs inutilisés, ce lui lui permet de ne consommer que très peu d’énergie et d’avoir une efficacité énergétique impressionnante.

Par ailleurs ses 1 000 cœurs sont cadencés à des fréquences légèrement différentes les unes des autres (en moyenne 1,78 Ghz) et peuvent échanger entre eux des données sans passer par une mémoire partagée.

Un CPU qui n’a pas pour vocation d’être commercialisé

Même si le “KiloCore Chip” devrait être utilisé par l’université UC Davis, pour des calculs fortement parallélisés, il est avant tout le produit de recherches et n’a donc pas pour vocation d’être diffusé à grande échelle ou d’être commercialisé.

Difficile dans ces conditions d’en avoir un à la maison. Ceci étant, un tel processeur est la preuve qu’il sera possible dans un avenir proche de diminuer de manière significative la consommation de nos composants informatique, sans sacrifier les performances.

Une bonne nouvelle pour nos futures factures d’électricité !

Crédit photo

Mots-clés insolite