Un rappel annuel des vaccins anti-Covid pour lutter contre les nouvelles variantes ?

Au Royaume-Uni, plus de 10 millions de personnes ont jusqu’ici reçu une injection de rappel du vaccin anti-Covid. Dans ce contexte, Nadhim Zahawi, secrétaire à l’éducation, a déclaré que dans le cadre d’un nouveau programme contre les nouvelles variantes du SARS-CoV-2, des injections de rappel pourraient être effectuées chaque année. 

Pour le ministre de la santé, Sajid Javid, le fait d’avoir dépassé les 10 millions serait une réussite exceptionnelle. Il a tout de même incité les gens à jouer leur rôle pour que le pays réussisse à passer l’hiver et ainsi éviter un retour aux restrictions. 

Crédits 123RF.com

Le samedi 6 novembre dernier, plus de 400 000 personnes ont reçu leur injection de rappel contre la Covid-19 au Royaume-Uni.

Un plan annuel de vaccination ?

Selon la déclaration de Zahawi, un régime de  « boosters » annuels serait prévu. Il espère ainsi que le Royaume-Uni deviendra la première grande économie à passer de la pandémie à l’endémie, et aussi le premier pays à avoir un programme de vaccination annuelle.

De leur côté, ceux de Downing Street n’ont pas encore confirmé l’existence d’un plan annuel de vaccination. Ils ont toutefois indiqué leur volonté d’étudier toutes les données afin de mieux évaluer la situation, surtout avec l’affaiblissement de l’immunité au fil du temps. Dans tous les cas, il semblerait qu’aucune mesure ne sera encore prise avant l’hiver prochain.

D’autre part, Zahawi a indiqué que les enfants de moins de 11 ans n’avaient pas besoin d’être vaccinés. Cependant, il se pourrait que les élèves dans les zones communes doivent à nouveau porter des masques. Il a ajouté que si cela permet aux écoles de rester ouvertes, les tests quotidiens pourraient également être réintroduits.

Les cas ne cessent d’augmenter

En cinq semaines, le nombre de cas enregistrés au Royaume-Uni est tombé à son plus bas niveau. Mais ce nombre a continué de monter en flèche ces derniers jours. Rien que le dimanche 7 novembre dernier, 30 305 cas ont été rapportés, et l’Angleterre se retrouve maintenant à son plus haut niveau de taux d’infection depuis le début de la pandémie.

Les estimations de l’Office for National Statistics indiquent qu’environ une personne sur 50 aurait été infectée au cours de la semaine du 30 octobre dans les ménages privés. La situation n’aurait connu aucune amélioration, comparé à la semaine précédente. Jusqu’à maintenant, plus de 50 millions de personnes ont reçu la première dose de vaccin anti-Covid au Royaume-Uni. Environ 45 millions ont obtenu leur deuxième dose, et plus de 10 millions leur troisième dose ou « booster ».