Un rapport révèle que travailler aux Etats-Unis ne serait pas une partie de plaisir

Si vous avez l’impression d’avoir une charge de travail supérieure à la moyenne et que vous ressentez de la frustration liée au manque de reconnaissance de vos employeurs, après avoir lu ce nouveau rapport réalisé par l’écrivain Ryan Cooper sur les conditions de travail aux États-Unis, vous vous sentirez certainement mieux.

Publié dans le People’s Policy Project, ce rapport révèle que les États-Unis offriraient de piètres conditions de travail comparées à d’autres pays développés d’Europe et d’Asie.

Etats-Unis

Crédits Pixabay

Dans ce rapport, Ryan Cooper pointe notamment le fait qu’aux États-Unis, les employés n’ont droit qu’à très peu de jours de congé et qu’ils sont moins stables financièrement.

Après avoir lu le rapport de Ryan Cooper, ceux qui souhaiteraient s’expatrier aux États-Unis pour chercher du travail risquent d’y repenser à deux fois.

De longues heures de travail

Dans ce rapport, Ryan Cooper a indiqué qu’un américain moyen travaillait environ 1739 heures en 2017, ce qui représente bien plus que les heures accumulées par les travailleurs venant de pays européens ainsi que ceux venant du Canada, du Japon, de Nouvelle-Zélande et d’Australie.

Il y a quelque temps, une étude réalisée par les Nations-Unies a révélé qu’un américain moyen travaillait environ 250 heures de plus qu’un travailleur britannique et 500 heures de plus qu’un Allemand.

Aux États-Unis, cela semble normal étant donné que plus un Américain progresse dans sa carrière, plus il devra effectuer d’heures de travail. Les chiffres dévoilés par Ryan Cooper dans son rapport ont faussé certaines croyances. « Dans la plupart des pays, plus une nation est riche, moins les salariés passent d’heures au travail. » a-t-il déclaré. Toutefois, comme on peut le voir, ce n’est pas le cas pour les États-Unis.

Aucune sécurité (ou presque) pour les travailleurs

Aux États-Unis, aucune loi fédérale ne prévoit les congés maladie ou les congés parentaux payés. Pour la majorité des travailleurs US, prendre un congé est un luxe. Les nouveaux employés n’ont droit qu’à une à deux semaines de congés payés par an.

La loi sur le congé familial pour raison médicale, par exemple en cas d’accouchement, donne aux employés la possibilité de prendre 12 semaines de congés pour s’occuper de leur nouveau-né, mais il s’agit d’un congé non payé.

Cerise sur le gâteau, les travailleurs américains n’ont presque aucune sécurité de l’emploi étant donné que leurs employeurs peuvent les licencier du jour au lendemain sans aucun préavis.