Un remaster de Xenosaga a été envisagé puis abandonné faute d’un marché viable

Les fêtes de Noël ne sont pas seulement annonciatrices de bonnes nouvelles, comme peut en attester la récente déclaration de Katsuhiro Harada au sujet d’un possible retour de la franchise Xenosaga. On apprend ainsi qu’un projet de remastérisation avait été emballé dans un paquet cadeau, avant qu’une étude de marché ne juge inutile d’aller déposer le présent sous le sapin.

Le 26 décembre dernier, un utilisateur de Twitter a interpellé Katsuhiro Harada, M. Tekken mais aussi le directeur général de la section nouvelles franchises de Bandai Namco. La question portait sur la possibilité de voir poindre des versions HD des épisodes de Xenosaga parus jusqu’ici.

Une manette de gamer.

Crédits Pixabay

Katsuhiro Harada a répondu le jour même à l’interrogation, pour affoler la flamme de revoir un jour la bande à KOS-MOS sur nos plates-formes actuelles.

Katsuhiro Harada pense “difficile” de mettre en place une compilation HD Xenosaga

“[Le projet d’une compilation des jeux Xenosaga] avait en fait progressé jusqu’à l’idée d’une remastérisation, mais une étude de marché a estimé que ce ne serait pas rentable.” Et M. Harada d’ajouter : “Désolé les gars, il va être difficile pour ce projet de refaire surface…”

De la part de quelqu’un qui s’en était remis à la communauté Twitter pour savoir s’il lui fallait sérieusement considérer la remise en chantier de Tekken X Street Fighter, ce signe d’abandon n’apparaît pas très convaincant. Surtout que l’on peut imaginer plusieurs manières relativement peu risquées de ramener Xenosaga sur le devant de la scène : lancement d’une première remastérisation pour prendre la température, une disponibilité uniquement dématérialisée dans un premier temps, la Switch où tout réussit…

Pour rappel, puisque le dernier épisode de la franchise est paru il y a treize ans, Xenosaga fait quelque peu suite au Xenogears de Squaresoft paru en 1998 sur PlayStation. Les trois jeux Xenosaga, dont seul le deuxième avait été autorisé à sortir en Europe, ont le point commun d’être particulièrement bavards, si ce n’est verbeux, et de toucher au religieux.

Le personnage de KOS-MOS, probablement le plus iconique de la série, s’était ensuite retrouvé dans d’autres titres de Bandai Namco, notamment le Namco x Capcom de la PS2 et les deux volets de Project X Zone sur Nintendo 3DS.

Mots-clés xenosaga