Animatronique : une société basée à San Francisco veut commercialiser des robots dauphins en Chine

Dans quelques années, il se pourrait que les parcs aquatiques en Chine soient remplis par des robots dauphins qui agissent comme des vrais. Le fondateur d’Edge Innovations,  Walt Conti a créé une animatronique de dauphin avec l’aide de l’ancien directeur créateur et vice-président de Walt Disney Imagineering, Roger Holzberg.

La société spécialiste des effets spéciaux de San Francisco a initié le projet dans le but de proposer une solution durable aux aquariums en Chine qui sont actuellement dans l’impasse à cause de l’interdiction du commerce des espèces sauvages du pays. Selon les créateurs, le robot pourra sans doute remplacer les animaux marins et divertir aussi bien les visiteurs des parcs aquatiques.

Crédits: Pixabay

Le premier prototype qu’ils ont créé ressemble à un adolescent dauphin à gros nez et son l’espérance de vie dans de l’eau salée est estimée à dix ans.

À ne pas louper : Les Galaxy Note 20 sont disponibles en précommande

Le robot ressemble à quelques détails près à un vrai dauphin

Cet animal marin robotique qui vient d’être conçu est bien plus moderne et surprenant que celui qui a été créé il y a une vingtaine d’années. Le premier dauphin robotique baptisé Dolphin Robotic Unic, a vu le jour en Chine. Il se fait toujours un foyer dans un aquarium du pays.

Le nouveau robot dauphin ressemble à un détail près à un vrai mammifère marin. Il pèse 269 kg et peut nager pendant 10 heures d’affilée sans être rechargé. En plus de savoir imiter le comportement d’un vrai dauphin qui nage dans l’eau, le robot est également capable d’interagir avec les dresseurs, les visiteurs et les nageurs. Il n’est pas toutefois autonome, ses mouvements sont contrôlés à distance par un agent humain.

Une solution qui coûte entre 40 et 60 millions de dollars

La solution proposée par Edge Innovations est loin d’être bête. Remplacer les vrais animaux par des robots peut-être une bonne chose autant pour les personnes œuvrant au sein des parcs aquatiques que pour les associations de protection des animaux qui soutiennent que se servir des animaux pour divertir l’Homme est une pratique ignoble.

Avoir recours à l’animatronique mettra certainement un terme aux diverses polémiques sur les conditions de vie des animaux marins dans les lieux de détente. Avec une telle technologie, le public peut continuer à s’émerveiller face aux spectacles aquatiques. Il n’est pas toutefois certain que tous les aquariums puissent s’offrir un dauphin télécommandé qui coûte entre 40 et 60 millions de dollars.

Mots-clés chinedauphin