Un Russe a construit son propre T-800

Alexander Osipovich ne savait pas comment occuper son temps libre, alors il s’est mis en tête de construire son propre T-800. Il lui a fallu plusieurs années pour arriver à ses fins, mais le résultat vaut franchement le détour, d’autant que le robot en question est animé par sa propre intelligence artificielle.

Le T-800, pour celles et ceux qui ne le connaissent pas, est en réalité un personnage de fiction créé de toute pièce par l’incontournable James Cameron pour la série des Terminator.

T-800

Tiens, il me rappelle vaguement quelqu’un ce robot.

Dans les films, ce robot est effectivement créé par Skynet afin d’infiltrer et de détruire la résistance humaine.

Le T-800, une vraie célébrité chez les robots

Il est donc fabriqué à partir d’un squelette métallique similaire au nôtre et recouvert de tissus humains. Des muscles, des tendons, des nerfs et même de la peau humaine.

Extrêmement résistant, il est capable de subir des tirs directs sans le moindre dommage et il affiche en plus une autonomie de 120 ans grâce à sa cellule d’énergie.

Dans le premier film, le T-800 est envoyé dans le passé pour tuer Sarah Connor, la mère du futur chef de la résistance humaine. Fort heureusement, la machine ne parvient pas à ses fins. Plus tard, dans le second film, le John du futur arrive à capturer un autre modèle et à le reprogrammer pour protéger sa mère d’un nouvel assaut mené par Skynet dans le passé.

Le T-800 est une véritable célébrité, donc, et c’est précisément ce qui a poussé Alexander Osipovich à se remonter les manches pour créer sa propre version du robot. Il a eu besoin de huit ans pour parvenir à ses fins, mais ses sacrifices ont fini par porter leurs fruits et il a ainsi réussi à recréer la machine à l’identique, ou presque.

Une réplique très convaincante

Pour l’heure, son T-800 est effectivement incapable de se mouvoir et il est donc rivé à son fauteuil roulant. En revanche, il est tout à fait capable de bouger sa tête et ses mâchoires. Mieux, il est aussi doté de sa propre intelligence artificielle et il est ainsi capable de répondre aux questions de son créateur en effectuant des recherches sur Internet.

Pour la petite histoire, il faut savoir que toutes les pièces mécaniques du robot ont été fabriquées avec une imprimante 3D… à partir de plans cédés par Google.