Un sanctuaire médiéval découvert dans une grotte britannique

Des ouvriers travaillant sur un chemin de fer ont découvert les restes d’un sanctuaire médiéval dans une mystérieuse grotte au Royaume-Uni.

Les travaux de réparation effectués par les cheminots britanniques ont provoqué un glissement de terrain près de Guildford, dans le sud de l’Angleterre. C’est cet incident qui a révélé au grand jour l’existence de la fosse contenant des sculptures et des gravures datant du quatorzième siècle.

Crédits Pixabay

Des experts de l’Archaeology South-East se sont rendus au site. Pendant la visite, ils ont fait quelques déductions à partir de la forme de la grotte et des marques laissées sur le mur. D’après les chercheurs, il s’agirait d’un sanctuaire ou d’un ermitage lié à l’église médiévale de Sainte Catherine, située à proximité.

« La grotte contenait une sorte de sanctuaires ou de niches décoratives, ainsi que des initiales sculptées. Il y a aussi d’autres marques non identifiées », a déclaré un porte-parole d’Archaeology South-East.

Le centre d’une activité rituelle ou culturelle ?

La niche principale de la grotte fait environ 700 mètres de haut. À proximité du site se trouve un calvaire qui a été sculpté. Toutefois, les marques noires sur le plafond de la grotte sont supposées être des traces de suie provenant des lampes utilisées à cette époque.

Après avoir effectué leurs recherches, les archéologues ont soulevé d’autres questions. Ils ont découvert que, bien avant l’existence de l’église voisine, la colline Sainte-Catherine s’appelait « The Drakehull » ou « la colline du dragon ». L’église, qui se trouve au sommet de la colline, n’a été construite qu’à la fin du XIIIe siècle.

Un pays riche en histoires

Les scientifiques ont dès lors entrepris de mener des recherches un peu plus poussées sur le site. Jusqu’ici, leur hypothèse est que cet endroit était le centre d’une activité rituelle ou cultuelle.

« Des travaux d’analyse sont en cours pour avoir quelques informations sur la suie et le charbon de bois trouvés à l’intérieur de la grotte. Le plus intéressant serait de connaître la façon dont ils ont été utilisés et surtout la date exacte à laquelle ils ont existé », a expliqué le porte-parole.

Le Royaume-Uni investit beaucoup dans les recherches sur sa propre histoire. Le fait est qu’elle s’avère être extrêmement riche. L’année dernière, par exemple, une sculpture médiévale en pierre d’une reine du XIIe siècle a été découverte dans une abbaye au sud de l’Angleterre. De même, des ouvriers, travaillant sur de nouvelles canalisations, ont découvert un ancien site funéraire dans l’Oxfordshire.

Mots-clés archéologie