Un service connecté de La Poste pour veiller sur nos séniors

La Poste a récemment lancé un service destiné à faciliter le maintien à domicile des personnes âgées. Baptisé « veiller sur mes parents », il s’appuie sur des passages plus ou moins fréquents du facteur pour apporter des nouvelles, mais surtout en prendre.

Utile notamment en cas d’éloignement géographique, ces nouvelles de proches peuvent être ensuite consultées via une application mobile dédiée.

Le dispositif propose également des prestations de téléassistance disponibles 24/24 et 7 jour/7.

La Poste, ce bon samaritain

Le facteur est historiquement apprécié par la population, porté par une image sympathique et une proximité réelle avec les gens. Le film Bienvenue chez les Ch’tis a pu illustrer parfaitement les liens amicaux entretenus entre le facteur et les habitants de sa tournée. Cela se rencontre partout, mais reste plus fréquent dans le milieu rural.

La Poste a ainsi eu la bonne idée de créer un service basé sur le relationnel, où le facteur effectue au choix entre 1 à 6 visites par semaine chez le (ou les) parent(s). Avec ou sans courrier à délivrer, il viendra prendre des nouvelles pour « s’assurer du bien-être et de la sécurité domestique de vos proches ».

Cela vise également à lutter contre l’isolement social, à favoriser le maintien à domicile, mais prévenir les pertes d’autonomies éventuelles pour alerter les familles n’ayant pas la possibilité directe de veiller sur la personne.

Qu’elle soit unique ou supplémentaire, c’est une manière efficace de rassurer les proches (et la personne elle-même) en les informant grâce à l’application disponible sur smartphone. Ainsi, la famille est tenue au courant grâce au facteur du déroulement des visites et des éventuels besoins de la personne.

Trois services à travers une offre complète

L’offre ne se limite pas qu’à cela et inclut un service de téléalarme ainsi qu’une mise en relation directe avec des professionnels adaptés pour des éventuels dépannages. Pratique en cas d’urgence, les téléalarmes se sont révélées au fil du temps très efficaces et sont devenues une sécurité indispensable pour le maintien à domicile.

Pour souscrire au service, il faudra l’accord conjoint de la personne et de sa famille. Les tarifs sont déductibles des impôts. Une offre de lancement propose ainsi une visite par semaine + la téléassistance + la mise en relation dépannages pour 19,90€ par mois. Deux visites par semaine pour 29,90€, quatre pour 99,90€ et six pour 139,90€. Une fois déduits, les tarifs tombent respectivement à 9,95€, 14,95€, 49,95€ et 69,95€.

À noter que les facteurs qui participent à ce service ont bénéficié d’une formation spécifique organisée avec le pôle gérontologique des Pays de la Loire.

Les difficultés connues de la Poste, notamment à cause d’une concurrence acharnée l’amènent à se diversifier de plus en plus. Elle propose ainsi un service qui peut paraître au final, très logique. D’autant plus lorsque l’on se dit qu’un français sur trois aura plus de 60 ans en 2060 selon l’Insee.

Même si la solidarité familiale est quasi-systématique, elle ne suffit pas toujours. Une aide extérieure est souvent préconisée par les familles, gage de bienveillance. La Poste relie désormais de manière officielle habitudes et services à la personne.

Mots-clés la postepratique