Un Stonehenge en Allemagne

Le sanctuaire circulaire de Pömmelte n’a pas livré tous ses secrets depuis sa découverte en 1991. Cependant, de récentes fouilles ont permis d’en apprendre davantage sur le Stonehenge allemand.

D’après les chercheurs, le sanctuaire circulaire de Pömmelte a été construit à la fin du Néolithique ou au début de l’âge du bronze, soit vers la fin du troisième millénaire avant notre ère. Au début des années 90, une prospection aérienne à proximité de l’actuel village de Pömmelte en Allemagne a permis de découvrir le mystérieux site archéologique. Il se compose de sept anneaux de palissades, de fossés et de berges surélevées. L’ensemble inclut également une série de poteaux en bois. Le site aurait eu la même fonction que Stonehenge, le célèbre monument mégalithique anglais. Ce qui lui a d’ailleurs valu le surnom de Stonehenge allemand.

Une structure archéologique
Crédits Pixabay

Les archéologues ont toujours supposé que le sanctuaire circulaire de Pömmelte fût un site rituel saisonnier pour commémorer des événements religieux et des rites funéraires. Toutefois, de récentes fouilles ont révélé des preuves d’une occupation permanente.

Découverte d’un grand quartier de résidence

Des corps d’enfants et de femmes démembrés ont été retrouvés lors de fouilles antérieures. Certains ont subi de graves traumatismes crâniens et des fractures des côtes au moment de leur mort. Ces éléments suggéraient que le sanctuaire circulaire devait être un cimetière. Mais la dernière série de fouilles ayant débuté en mai dernier a permis de découvrir une zone résidentielle. En plus de la vingtaine de fossés et de sépultures, les chercheurs ont trouvé plus de 80 plans de maisons complets, avec un total de 130 logements identifiés.

Des poteries ont également été retrouvées à proximité des restes d’habitation. Celles-ci datent de différentes périodes. Certaines d’entre elles remontent au début de la construction du sanctuaire et sont représentatives de la culture campaniforme de 2500 à 2200 avant Jésus-Christ. La plupart des poteries portent les caractéristiques de la culture d’Unétice, datant de 2200 à 1600 avant Jésus-Christ. Certains spécimens sont représentatifs de la culture de la céramique cordée entre 2800 et 2110 avant Jésus-Christ.

Les archéologues ne sont pas encore parvenus à expliquer la présence de cette immense zone de résidence. Cependant, ils pensent avoir trouvé la plus importante colonie de l’âge du bronze primitif de l’Europe centrale. Cette découverte prouve également l’importance du lieu pour ses occupants et ses visiteurs de l’époque.

A lire aussi : Nouvelle découverte à Stonehenge

Des fouilles jusqu’en octobre 2021

À noter que c’est le Land de la Saxe-Anhalt qui a dirigé ces récentes fouilles. Le bureau pour l’archéologie et la préservation des monuments de l’État fédéré situé au centre de l’Allemagne a pu compter sur la participation des archéologues de l’université Martin-Luther de Halle-Wittenberg.

Les fouilles vont continuer jusqu’en octobre 2021. La mission de l’équipe de recherche a pour but de mieux comprendre l’environnement social et religieux de la culture d’Unétice. Les recherches visent également à établir la relation entre la zone de résidence et le sanctuaire de Pömmelte.

Mots-clés archéologie