Et maintenant, un Tétris à propulsion nucléaire

Jusqu’où iriez-vous par amour pour un jeu ? Un YouTubeur, par exemple, s’est lancé le défi de moderniser une ancienne console de jeu en l’alimentant à de l’énergie nucléaire. Oui, vous avez bien lu. Le Game Boy a pris deux mois à charger. Tout cela pour jouer à Tetris pendant une heure environ.

Pour rappel, l’énergie nucléaire ou énergie atomique est différente des énergies fossiles et renouvelables. Elle est produite à partir d’un métal radioactif que l’on trouve sous le sol de la terre : l’uranium.

Le Game Boy de notre enfance
Crédits Pixabay

Jusqu’à présent, cette énergie assure la sécurité énergétique de la France et d’une partie de l’Union européenne. Plus précisément, elle fournirait 30% de l’électricité de l’Union européenne et permettrait de réduire la dépendance aux énergies fossiles, polluantes et importées.

A lire aussi : Un YouTubeur a réussi à miner du Bitcoin sur un Game Boy

La console utilise le tritium comme source de combustible nucléaire

Mais même si, sur le papier, l’énergie nucléaire semble positive, elle est excessivement dangereuse comme l’ont démontré les accidents de Tchernobyl et de Fukushima. Néanmoins, cela n’a pas empêché le Youtubeur et bricoleur Ian Charnas de tenter sa petite expérience.

Cette console portable utilise le tritium comme source de combustible nucléaire. Il s’agit d’un isotope rare de l’hydrogène qui est gazeux et légèrement radioactif. Ian Charnas a également expliqué à ses abonnés sur YouTube le processus qu’il a suivi pour mettre au point cette console à propulsion nucléaire, rapporte Vice.

A lire aussi : Un YouTubeur a réussi à lire TENET sur un Game Boy Advance

Le YouTubeur a aligné les batteries sur un circuit imprimé

Il explique notamment que tout le monde peut se procurer des tubes de verre de tritium qui dégageront une agréable lueur radioactive de différentes couleurs. Charnas voulait utiliser du tritium pour créer une cellule solaire qui convertit la lumière du tritium en énergie.

Charnas a disposé une ligne de flacons de tritium et l’a enveloppée dans des cellules solaires. Il devait ensuite trouver une batterie capable de contenir l’énergie générée très rapidement au risque qu’elle ne se dissipe. Pour ce faire, Charnas a utilisé batteries à semi-conducteurs à couche mince qui fuient très lentement. Toutefois, ces batteries sont non seulement petites mais aussi difficiles à aligner correctement sur un circuit imprimé. Ainsi, Charnas a du le faire à la main.

A lire aussi : Tetris Effect Connected arrive bientôt sur PS4, Steam, EGS et Oculus Quest

La console a mis 2 mois à se charger

A la base, Charnas voulait alimenter une Game Boy avec une pile au tritium. Toutefois, il a découvert qu’à puissance maximale, sa pile à combustible nucléaire ne génère que 1,5 microwatt. Le Youtubeur a alors déclaré dans sa vidéo qu’ « une véritable Game Boy utilise près d’un million de microwatts, ce qui est beaucoup trop. J’ai donc acheté un tas de contrefaçons bon marché au Dollar Store et j’en ai trouvé une qui n’utilise qu’environ 1000 microwatts ».

L’appareil en question était une simple machine de style Tetris qui exécute le jeu sur un écran LED bon marché sans rétroéclairage. En fin de compte, Charnas a mis deux mois pour charger les batteries de la console et la mettre en marche. Le YouTubeur a pu jouer pendant une heure. Après cette drôle d’expérience, Charnas a décidé de faire un jeu de tombola en mettant en jeu sa machine nucléaire Tetrix. Le billet de la tombola coûte 1 dollar et les bénéfices seront reversés à un organisme de bienfaisance qui aide les enfants vivant près de Tchernobyl.